SÁNDOR GYÖRGY (1912-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le pianiste américain d'origine hongroise György Sándor, dernier disciple de Béla Bartók et de Zoltán Kodály, était l'héritier de la grande tradition magyare, notamment pour l'interprétation de la musique de ses maîtres.

Il naît à Budapest le 21 septembre 1912, dans une famille où l'on pratique la musique. György accomplit ses études musicales à l'Académie Franz-Liszt de sa ville natale, où, faute d'être admis dans la classe prestigieuse d'Ernö Dohnányi (où travaillaient alors György Cziffra, Andor Foldes et Annie Fischer), il étudie le piano avec Bartók (1930-1934) et la composition avec Kodály. Parmi ses condisciples figurent Fritz Reiner, Antal Dorati, Lili Kraus, Georg Solti et Ferenc Fricsay. Il donne son premier concert à Budapest en 1930 et commence à se produire à l'étranger : au Wigmore Hall de Londres en 1938, au Carnegie Hall de New York en 1939, ville où il décide de se fixer.

Sa carrière prend un essor international pendant la Seconde Guerre mondiale, avec des tournées en Amérique du Sud. Il adopte la nationalité américaine en 1941 et est mobilisé en 1942 ; il jouera pour la troupe dans des casernes pendant trois ans. Très proche de Bartók, qui passa à New York ses dernières années, il recueille les dernières corrections de ses œuvres ultimes, notamment du Concerto pour orchestre. Il donne en 1945, au Carnegie Hall de New York, la première exécution publique de la Suite de danses de Bartók dans sa propre version pour piano. En 1946, un an après la mort du compositeur, il crée son Troisième Concerto pour piano avec l'Orchestre de Philadelphie sous la direction de Eugene Ormandy. Il mène une croisade incessante en faveur de la musique de son maître, dont il enregistrera à deux reprises l'intégrale de l'œuvre pour pia [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « SÁNDOR GYÖRGY - (1912-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gyorgy-sandor/