BÉCQUER GUSTAVO ADOLFO (1836-1870)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Rimas »

Le volume intitulé Rimas contient soixante-seize compositions, pour la plupart assez brèves. Par leur frémissement et leur intensité, elles illustrent bien la conception que se faisait Bécquer de la poésie : « Je garde écrites dans mon cerveau, comme dans un livre mystérieux, les impressions qui y ont laissé leur trace ; ces filles ardentes et légères de la sensation dorment rassemblées au fond de ma mémoire, jusqu'à l'instant où, pur, serein, tranquille et revêtu, pour ainsi dire, d'un pouvoir surnaturel, mon esprit les évoque ; elles tendent alors leurs ailes transparentes, qui battent avec un bourdonnement étrange et passent de nouveau devant mes yeux comme une vision lumineuse et magnifique. » C'est en effet une inspiration qui prend sa source au plus profond de l'être que traduisent ces poésies de l'âme. Un insondable désespoir s'y découvre souvent : « Ma vie est un désert ; / fleur que je touche est fleur qui meurt. / Sur mon chemin fatal, / quelqu'un sème le mal / pour que je le recueille. »

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

Classification

Autres références

«  BÉCQUER GUSTAVO ADOLFO (1836-1870)  » est également traité dans :

ESPAGNE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU, 
  • Corinne CRISTINI, 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 13 806 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le romantisme »  : […] Le romantisme est également une période où les influences et les échanges semblent mêler l'Espagne aux courants européens. Ainsi y a-t-il du byronisme dans le lyrisme passionné d'Espronceda (1808-1842). Ainsi y a-t-il du ton des ballades des romantiques européens dans les poèmes légendaires de José Zorrilla (1817-1893). Mais ils sont aussi de saveur espagnole et le Don Juan Tenorio , comme un rite […] Lire la suite

MACHADO ANTONIO (1875-1939)

  • Écrit par 
  • Cesare SEGRE
  •  • 2 319 mots

Dans le chapitre « De l'intimisme à l'épique »  : […] Né à Séville, Machado fait ses études à la célèbre Institución libre de Enseñanza de Madrid, centre de culture laïque et progressiste. En 1899, il accomplit le premier d'une série de voyages à Paris, où il aura l'occasion de connaître Rubén Darío, Anatole France, Oscar Wilde et bien d'autres hommes de lettres français et étrangers ; il fréquente les cours de Bergson (1910), qui auront de nombreuse […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard SESÉ, « BÉCQUER GUSTAVO ADOLFO - (1836-1870) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gustavo-adolfo-becquer/