NACHTIGAL GUSTAV (1834-1885)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Explorateur allemand que sa carrière de médecin conduit en Algérie (1861), puis en Tunisie (1863). Partant d'Afrique du Nord en 1869 pour une grande expédition de reconnaissance vers l'Afrique centrale, Gustav Nachtigal traverse le Fezzan, puis le Tibesti, où les Européens n'avaient encore jamais pénétré. En 1870, il atteint Kouka, capitale du Bornou. Il apporte au sultan (maï) du Bornou de nombreux présents offerts par le roi de Prusse. Après un séjour d'une année, continuant son exploration vers le sud, il parcourt le Baguirmi en 1872, le Ouaddaï en 1873. En 1874, il est au Darfour, d'où il revient, l'année suivante, en Allemagne, en passant par Le Caire. Les résultats de ce voyage de cinq années sont consignés dans son livre Sahara und Sudan, paru en trois volumes, de 1879 à 1889.

En 1884, Nachtigal, nommé Reichskommissar (commissaire impérial), est chargé d'asseoir la colonisation allemande au Togo et au Cameroun. Tombé malade dans ce dernier pays, il meurt en mer, sur le chemin du retour.

—  Alfred FIERRO

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur à la Bibliothèque nationale

Classification


Autres références

«  NACHTIGAL GUSTAV (1834-1885)  » est également traité dans :

CAMEROUN

  • Écrit par 
  • Maurice ENGUELEGUELE, 
  • Jean-Claude FROELICH, 
  • Roland POURTIER
  •  • 12 061 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les débuts de la pénétration européenne »  : […] En 1472, sous le règne d'Alphonse V de Portugal, un certain Fernando Póo découvrit une île, qu'il appela Formosa, et l'estuaire d'un grand fleuve dominé par une haute montagne ; il nomma ce fleuve « o rio dos Camaroẽs ». La côte était habitée par les Caabo et les Bota ; le Français Jean Fontenau visita, un peu plus tard, la côte et en décrivit « les bonnes populations » qu'il appelait Ambou. Les P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cameroun/#i_42547

Pour citer l’article

Alfred FIERRO, « NACHTIGAL GUSTAV - (1834-1885) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-nachtigal/