GUILLAUME DE CHAMPEAUX (1070?-1121)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le maître d'Abélard, célèbre par les critiques que celui-ci lui adresse à propos des universaux. Si forte est la personnalité d'Abélard et si profonde son influence sur tout le xiie siècle scolastique qu'on en oublie souvent l'importance de son maître, qu'il traite lui-même de haut. De la même génération que son agressif élève, Guillaume de Champeaux a étudié auprès de Manégold de Lautenbach, d'Anselme de Laon, de Roscelin à Compiègne. Vers 1100, il devient archidiacre de Paris et maître de l'école cathédrale de cette ville, qu'il quitte en 1108, sans doute à la suite de sa controverse avec Abélard. Avec quelques disciples, il se retire à l'ermitage de Saint-Victor, dont il fait rapidement un monastère de chanoines réguliers et où il reprend son enseignement. Son influence sur la spiritualité ultérieure de l'école de Saint-Victor fut remarquable, et il faut sans doute lui attribuer l'origine de son orientation mystique. En 1113, il devient évêque de Châlons-sur-Marne ; il combat alors violemment le mariage des clercs et, défenseur ardent de l'investiture ecclésiastique, il est envoyé par Calixte II comme légat à la conférence de Monzon en 1119. Ami fidèle de saint Bernard, il reçut l'habit monastique de Clairvaux, où il mourut peu après. Les œuvres de Guillaume qui nous sont parvenues sont toutes théologiques, ses œuvres logiques ne nous étant connues le plus souvent que par des citations de ses adversaires, en particulier Abélard.

À Paris, la doctrine dialectique de Guillaume semble avoir été essentiellement influencée par Boèce : comme celui-ci, et contre le nominalisme de son contemporain Roscelin, il tient que l'universel est une chose, une substance essentiellement identique dans tous les êtres, et que, par voie de conséquence, l'individuation, fondamentalement inessentielle, est tout entière due aux accidents de cette substance. Guillaume fait alors évidemment de celle-ci [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GUILLAUME DE CHAMPEAUX (1070?-1121)  » est également traité dans :

SAINT-VICTOR DE PARIS ÉCOLE & ABBAYE DE

  • Écrit par 
  • Jean CHATILLON
  •  • 950 mots

Guillaume de Champeaux, archidiacre et écolâtre de Notre-Dame, avait fondé une communauté qui fut à l'origine de l'abbaye Saint-Victor de Paris. Guillaume avait renoncé, en 1108, à toutes ses charges pour se retirer, avec quelques disciples, dans un ermitage situé sur les bords de la Seine, hors des murs de Paris mais à proximité immédiate de la vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-et-abbaye-de-saint-victor-de-paris/#i_11121

Pour citer l’article

Olivier JUILLIARD, « GUILLAUME DE CHAMPEAUX (1070?-1121) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-de-champeaux/