KAYIBANDA GRÉGOIRE (1924-1976)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le premier président de la République du Rwanda, Grégoire Kayibanda, a accédé à ce poste en octobre 1961. La République elle-même était pratiquement née le 28 janvier 1961, lorsque le mwami Kigeri V, dernier seigneur d'un royaume qui paraissait être, peu de temps auparavant, un des plus solides d'Afrique, fut déclaré déchu de son trône. Grégoire Kayibanda s'installa à Kigali, dans un palais présidentiel hérité de l'administration coloniale belge et dont le mauvais goût architectural rivalisait avec l'exiguïté des pièces. Le nouveau président devait rester au pouvoir un peu plus de douze ans. Le 5 juillet 1973, un obscur militaire, Juvénal Habyarimana, et d'autres officiers ou sergents, constituèrent un Conseil révolutionnaire, déclarèrent vouloir « libérer » la patrie, puis se distribuèrent les prébendes. Kayibanda fut condamné à mort. Une année plus tard, le chef du putsch dut le gracier sous la pression de l'opinion Hutu.

La personnalité de Kayibanda, dirigeant et inspirateur du mouvement social d'émancipation, n'est pas intelligible en dehors de ses liens d'amitié et de collaboration avec un missionnaire catholique, devenu évêque, Perrodin. Originaire du Valais suisse, Perrodin se voua à la promotion et aux combats des Rwandais les plus défavorisés – hommes et femmes exploités, soumis à la corvée, souffrant souvent de la faim –, le plus souvent des Hutu, dominés par les Tutsi, grâce à un système économique de type féodal.

Leur mouvement d'émancipation prit son vrai départ en 1953, lorsque l'évêque Perrodin et l'ex-séminariste Kayibanda fondèrent le premier journal, et le seul qui ait jamais existé en langue kinyarwanda. En 1956, le militant chrétien, passionné de théologie et de philosophie thomiste, fait un pas de plus. Toujours inspiré, financé, guidé par l'évêque, il fonde un parti politique, le Mouvement social hutu, qui se donne pour objectifs d'organiser les Hutu, de préparer leur libération économique et politique, c'est-à-dire de renverser le [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur de sociologie à l'université de Genève

Classification

Autres références

«  KAYIBANDA GRÉGOIRE (1924-1976)  » est également traité dans :

HABYARIMANA JUVENAL (1937-1994)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 349 mots

Général et homme d'État rwandais, né en 1937 à Gasizi, dans la province du Gisenyi (Ruanda-Urundi, act. Rwanda), mort le 6 avril 1994 près de Kigali. Juvénal Habyarimana étudie au Congo belge (act. République démocratique du Congo), d'abord les sciences humaines et les mathématiques au collège Saint-Paul, puis la médecine à l'université Lovanium. Après son retour au Rwanda en 1960, il s'engage da […] Lire la suite

RWANDA

  • Écrit par 
  • François BART, 
  • Jean-Pierre CHRÉTIEN, 
  • Marcel KABANDA
  •  • 11 934 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « De la « Révolution sociale » (1959-1961) au génocide (1994) »  : […] En novembre 1959, la Belgique met en route un processus d'autonomie interne. Mais la tension est montée au Rwanda depuis la mort subite de Mutara, en juillet précédent : un nouveau mwami, Kigeri Ndahindurwa, a été intronisé par les milieux les plus traditionalistes ; des partis politiques sont nés : le Parmehutu (Parti du mouvement de l'émancipation des Hutu) et l'Aprosoma (Association pour la pr […] Lire la suite

TUTSI GÉNOCIDE DES

  • Écrit par 
  • Marcel KABANDA
  •  • 7 456 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La guerre du F.P.R. et la campagne de haine »  : […] Le 1 er  octobre 1990, les exilés et fils d'exilés tutsi de la décennie 1960-1970, rassemblés dans le Front patriotique rwandais (F.P.R.), lancent une attaque contre le Rwanda depuis la frontière ougandaise au nord. Ils cherchent à recouvrer par la force le droit au retour dans la patrie que le gouvernement de Kigali leur refuse. Dès le déclenchement de cette guerre, une idée se forme et nourrit […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean ZIEGLER, « KAYIBANDA GRÉGOIRE - (1924-1976) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-kayibanda/