GONOCOQUE ET GONOCOCCIES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le diagnostic des infections gonococciques

En cas d’urétrite aiguë symptomatique chez l’homme, le diagnostic d’infection gonococcique est facile à confirmer par l’analyse du pus urétral. L’examen direct du pus au microscope, après coloration de Gram, permet de visualiser les diplocoques caractéristiques et d’établir rapidement le diagnostic avec une très bonne fiabilité. Mais une mise en culture des prélèvements est néanmoins nécessaire pour confirmer le diagnostic et tester la sensibilité des souches de gonocoques aux antibiotiques. En l’absence d’écoulement urétral, des prélèvements sont réalisés à l’écouvillon (bâtonnet muni de coton à son extrémité) au niveau de l’urètre, du col de l’utérus, chez la femme, de l’anus et de l’oro-pharynx. L’examen microscopique direct n’a pas d’intérêt dans ce cas, car il est très peu sensible, et les cultures sont nécessaires. Depuis quelques années, des techniques d’amplification des acides nucléiques (TAAN) permettent un diagnostic moléculaire rapide et très sensible, y compris chez les personnes asymptomatiques et dans des prélèvements peu riches en bactéries, comme les échantillons d’urine. Ces techniques sont recommandées pour les personnes asymptomatiques, notamment dans le cadre du dépistage. Des tests par TAAN dits « multiplex » ont été développés, qui permettent le dépistage simultané du gonocoque et de Chlamydia trachomatis.

La mise en culture des prélèvements reste néanmoins importante pour suivre l’évolution de la sensibilité des souches de gonocoques aux antibiotiques. En effet, depuis une quinzaine d’années, des résistances se sont développées, concernant notamment la pénicilline G (13,5 p. 100 de résistance en 2012), la tétracycline (56 p. 100) et les fluoroquinolones (42 p. 100 pour la ciprofloxacine). Ces résistances sont plus fréquentes dans les infections pharyngées. Les recommandations actuelles sont de traiter les gonococcies par une injection unique de ceftriaxone, un antibiotique de la famille des céphalosporine [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Chantal GUÉNIOT, « GONOCOQUE ET GONOCOCCIES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gonocoque-et-gonococcies/