MARTUCCI GIUSEPPE (1856-1909)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pianiste, pédagogue, chef d'orchestre et compositeur (il est le seul véritable symphoniste de cette période de la musique italienne), Giuseppe Martucci, né à Capoue le 6 janvier 1856, fait ses études au Conservatoire de Naples, où il est l'élève, pour le piano, de Beniamino Cesi, disciple de Sigismund Thalberg, et, pour la composition, de Paolo Serrao ; mais il ne semble pas que ce dernier l'ait beaucoup influencé, contrairement à Cesi, qui lui a fait connaître la tradition et la culture musicales paneuropéennes (notamment les romantiques allemands).

Martucci commence en 1875 une carrière de pianiste, qu'il va délaisser à partir de 1881 pour se consacrer à la direction d'orchestre. Il fera découvrir à son auditoire la musique allemande, en particulier Schumann, Liszt, Brahms et Wagner (dont il donne la première représentation italienne de Tristan et Isolde, au Teatro comunale de Bologne, le 2 juin 1888), mais aussi Debussy. De 1886 à 1902, il dirige le Liceo musicale de Bologne (où Ottorino Respighi sera un de ses élèves), qu'il quitte pour prendre la direction du Conservatoire de Naples. Il meurt dans cette ville le 1er juin 1909.

Compositeur tardif – il commence à composer de courtes pièces pour le piano dès l'âge de seize ans, mais sa véritable première œuvre porte le numéro d'opus 40 – ayant éprouvé des difficultés à s'affranchir du dogmatisme classique que lui avait inculqué Paolo Serrao, Giuseppe Martucci a l'immense mérite de faire franchir les Alpes au romantisme allemand et, aux côtés de Giovanni Sgambati et d'Antonio Bazzini, d'être à l'origine du renouveau instrumental et symphonique en son pays. Si son Premier Concerto pour piano, en mineur (1878), ne porte guère le sceau de l'originalité, il en est tout autrement de son second, en si bémol mineur, op. 66 (1884-1885), qui marque le début d'une série d'œuvres de musique pure dignes de s'inscrire dans l'histoire (et cela bien au-delà de la signification que celles-ci prennent dans le contexte particulier de l'Italie de cette fin du xixe siècl [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Classification

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « MARTUCCI GIUSEPPE - (1856-1909) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-martucci/