GILGAMESH

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'arrière-plan historique du récit

Pour tenter de comprendre ce qui a pu motiver pareille composition, il faut probablement remonter le temps de quelques siècles, jusqu'à la IIIe dynastie d'Ur (xxie siècle). C'est en effet à cette date que prend corps la légende centrée sur Gilgamesh, à en juger par cinq récits qui nous sont parvenus, rédigés cette fois en langue sumérienne. L'un d'eux se suffit à lui-même (Gilgamesh, Enkidu et les Enfers), et constitue si l'on veut une Épopée miniature. Les quatre autres faisaient partie d'un même cycle, quoique le narrateur ne se soit pas préoccupé de ménager de transitions entre eux. Deux de ces récits seront repris dans l'Épopée avec les épisodes de Humbaba et du Taureau céleste, tandis que les deux autres en seront écartés (Gilgamesh et Agga de Kish, La Mort de Gilgamesh), mais celui qui raconte comment Gilgamesh est devenu un grand juge des Enfers, à défaut d'obtenir l'immortalité par ses exploits, sera à l'origine d'une tradition faisant du héros l'objet de la piété populaire.

L'engouement bien connu des rois d'Ur pour la figure de Gilgamesh est à replacer dans le contexte historique de l'époque. La Mésopotamie était traditionnellement partagée en petites principautés indépendantes, dont au moins les plus méridionales étaient de population majoritairement sumérienne. Sargon, d'origine sémite, réussit à les unifier par la force et à créer le premier État de l'histoire, vers 2300 avant notre ère. Les anciennes cités n'ayant jamais auparavant perdu leur autonomie, cette unification leur apparaît contre nature et ne manque pas de susciter des révoltes. Cependant, le souvenir des temps anciens s'estompe progressivement, et la formule inaugurée par Sargon devient un modèle que tous les souverains s'efforceront par la suite de reproduire. Lorsque le pouvoir repasse aux Sumériens, quelque deux siècles plus tard, les rois de la IIIe dynastie d'Ur (Urnammu, Shulgi) sont confrontés à un délicat problème de légitimité. Sans doute entendent-ils reprendre à leur compte le concept d'un État unifié, mais il [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  GILGAMESH  » est également traité dans :

ÉPOPÉE DE GILGAMESH

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 722 mots
  •  • 1 média

Transmise d'abord oralement, puis rédigée aux environs de 2000 avant J.-C. sur des tablettes, l'Épopée de Gilgamesh connaît pendant un millénaire et demi de nombreuses versions, rédigées dans toute la Mésopotamie. La relation la plus achevée des exploits héroïques de Gilgamesh, qui ne sont pas sans […] Lire la suite

ASSYRO-BABYLONIENNE LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • René LABAT
  •  • 4 622 mots

Dans le chapitre « Mythes et épopées »  : […] La porte royale par laquelle il faut entrer dans la littérature épique, c'est, parmi les grands mythes, l' Épopée de Gilgamesh. En elle se résument vraiment l'histoire de la littérature babylonienne dans ses rapports avec la pensée sumérienne, les diverses étapes de son évolution et son rayonnement à l'extérieur. Le thème en est les exploits d'un très ancien roi d'Ourouk, à demi légendaire. Autour […] Lire la suite

DÉLUGE MYTHES DU

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 2 089 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des mythes presque universellement répandus »  : […] L'histoire biblique du Déluge (Genèse, vi , 5 ; viii , 22) représente la fusion de deux versions indépendantes. Les Hébreux ont, très probablement, emprunté le mythe aux Babyloniens. Mais le thème du Déluge est encore plus ancien puisqu'il est déjà attesté chez les Sumériens, comme le prouvent les textes traduits par S.N. Kramer, From the Tablets of Sumer (1956). Le nom du Noé sumérien est Zius […] Lire la suite

ENKIDU

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 372 mots

Dans la tradition suméro-accadienne, Enkidu est le compagnon du roi Gilgamesh en certains de ses exploits. Dans le cycle sumérien, ils vont ensemble conquérir la Forêt des cèdres, gardée par le monstre Humbaba et tuer le Taureau céleste. Dans un autre poème, Enkidu descend aux enfers, où il est retenu prisonnier ; mais grâce à un trou ménagé dans le sol, il peut sortir répondre aux questions que l […] Lire la suite

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Proche du mythe, l'épopée chante l'histoire d'une tradition, un complexe de représentations sociales, politiques, religieuses, un code moral, une esthétique. À travers le récit des épreuves et des hauts faits d'un héros ou d'une héroïne, elle met en lumière un monde total, une réalité vivante, un savoir sur le monde. Dans le procès de communication et de transmission, les sociétés « traditionnelle […] Lire la suite

HUMBABA ou HOUMBABA

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 390 mots

Dans la tradition suméro-akkadienne, nom d'un géant, gardien de la forêt des Cèdres, située en Syrie occidentale. Humbaba apparaît dans un poème de la littérature sumérienne qui appartient au cycle épique de Gilgamesh, roi d'Uruk, et qui décrit l'expédition de ce dernier et de son compagnon, Enkidu, contre lui. Enkidu avertit que le géant est redoutable ; ses dents sont dents de dragon, sa face ce […] Lire la suite

ISHTAR

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 681 mots
  •  • 1 média

Ishtar est la personnalité féminine la plus importante du panthéon assyro-babylonien, sinon dans les hiérarchies syncrétiques artificiellement dressées par les scribes, du moins dans la réalité des pratiques et de la sensibilité religieuses des Mésopotamiens : c'est qu'elle est à la fois l'amante passionnée ou consolatrice et la guerrière qui se plaît aux massacres, au point que ce nom propre fini […] Lire la suite

URUK

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 1 020 mots
  •  • 3 médias

Mentionnée dans la Bible sous le nom d'Erech, Uruk reste pendant près de quatre mille ans un des principaux sites de la Mésopotamie . C'est un de ses rois semi-légendaires, Gilgamesh, qui est le héros d'une célèbre épopée, écrite en sumérien à la fin du ~ III e  millénaire, remodelée en akkadien au début du II e , puis recopiée avec constance pendant deux mille ans et traduite dans plusieurs lang […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Daniel FOREST, « GILGAMESH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilgamesh/