BUCKINGHAM GEORGE VILLIERS 1er duc de (1592-1628)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Devenu en 1615 le favori de Jacques Ier d'Angleterre, avec lequel il semble avoir entretenu des relations homosexuelles, George Villiers devient successivement vicomte en 1616, comte en 1617, marquis de Buckingham en 1618, et ce marquisat sera transformé en duché en 1623. Il est également élevé aux dignités de grand amiral et grand écuyer. Son influence politique connaît une ascension parallèle et le duc réussit à la maintenir sous le règne de Charles Ier, dont il est devenu l'ami avant même l'accession au trône du nouveau souverain. Il exploite surtout sa position à des fins égoïstes d'enrichissement personnel, obtenant pour lui-même le droit de disposer de nombreux offices et bénéfices, pour sa famille des monopoles scandaleux, par exemple sur le commerce des fils d'or et d'argent. Il encourage ses deux souverains à recourir à des mesures fiscales d'une légalité contestable et à des sources de financement originales comme la vente de pairies. Entre 1622 et 1628, il est le véritable souverain de l'Angleterre. Il joue un rôle majeur dans la politique étrangère ; il plaide d'abord pour un rapprochement avec l'Espagne, puis, après l'échec d'un projet de mariage entre le prince Charles et l'infante, il lance l'Angleterre dans une guerre mal préparée et vaine, qui va traîner de 1624 à 1630. De piètres tentatives pour rétablir l'électeur palatin dans ses droits en Allemagne, avec l'aide d'une force armée confiée au général mercenaire Mansfeld, sont suivies d'une brouille avec la France, dont il avait d'abord recherché l'alliance en concluant le mariage de Charles et de Henriette-Marie. George Villiers, en 1627 et 1628, entreprend des opérations navales pour secourir La Rochelle, et les forces anglaises y connaissent des échecs sans appel. Sa popularité, un temps établie par sa politique anti-espagnole, est très éphémère et il devient, en 1626 et 1628, la cible essentielle des parlementaires et un objet de litige entre le Parlement et la Couronne ; la grande remontrance de 1628 demande le renvoi du favori et provoque, en fait, la dissolution du Parlement. L'hostilité de l'opinion, nourrie de griefs économiques, renforcée par le choix des conseillers de Charles, dont William Laud, inspire sans doute le geste d'un officier, John Felton, qui, le 22 août 1628 à Portsmouth, poignarde le duc : Buckingham préparait alors une nouvelle expédition pour sauver La Rochelle.

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  BUCKINGHAM GEORGE VILLIERS 1 er duc de (1592-1628)  » est également traité dans :

CHARLES Ier (1600-1649) roi d'Angleterre (1625-1649)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 1 100 mots

Roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande, second fils de Jacques VI Stuart, roi d'Écosse, qui deviendra roi d'Angleterre en 1603 sous le nom de Jacques I er , Charles I er monte sur le trône en 1625. Jeune, séduisant et indécis, il est un jouet entre les mains de son entourage. L'impopulaire duc de Buckingham le pousse à attaquer l'Espagne. Pour se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ier-1600-1649-roi-d-angleterre-1625-1649/#i_14258

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Jacques Ier et Charles Ier »  : […] Les deux premiers Stuarts, Jacques I er , de 1603 à 1625, Charles I er , son fils et successeur, qui périt sur l'échafaud en 1649, ont uni, en leur personne, les trois royaumes d'Irlande, d'Écosse et d'Angleterre. Ils ont été des souverains désireux d'absolutisme et persuadés qu'ils devaient, paternellement, guider leurs sujets dans la politique c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_14258

Pour citer l’article

Roland MARX, « BUCKINGHAM GEORGE VILLIERS 1er duc de (1592-1628) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-buckingham/