GÉNOME NÉANDERTALIEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un scénario plus complexe de l'émergence de l'Homme moderne

Ces résultats inattendus sur une éventuelle hybridation des Néandertaliens et des Hommes modernes alimentent avec des données inédites un grand débat en paléoanthropologie. Il s'agit de celui qui concerne la diversité de l'Homme moderne au début du Pléistocène supérieur. Il oppose les partisans de l'hypothèse de l'« Out of Africa » aux partisans de celle de la « multirégionalité ». Selon la première, l'Homme moderne aurait évolué à partir d'une unique petite population africaine il y a environ 200 000 ans qui aurait ensuite migré hors d'Afrique et remplacé toutes les autres populations humaines lors de son expansion. Les données génétiques obtenues à partir de l'ADN mitochondrial et du génome nucléaire sont globalement en faveur de cette hypothèse. Celle opposée de la « multirégionalité » postule une évolution de l'Homme moderne dans plusieurs parties du monde à partir de populations locales non modernes avec un flux génique entre ces populations. La découverte qu'un petit pourcentage du génome néandertalien se trouve dans le génome des Hommes actuels eurasiatiques contredit la version stricte du modèle « out of Africa ». Mais ce pourcentage étant faible, ce n'est pas, non plus, une preuve très robuste contre ce modèle et en faveur du modèle multirégional.

Rappelons que la diversité génétique des Hommes actuels la plus importante se trouve en Afrique du Sud, dans la population San. C'est donc au sein de ses ancêtres que se serait individualisé, il y a environ 200 000 ans, un groupe d'Hommes modernes. Les calculs génétiques, fondés sur la diversité des groupes humains actuels et des Néandertaliens, placent l'ancêtre commun à cette population San et aux autres Hommes actuels environ à mi-chemin de la distance qui nous sépare de l'ancêtre commun avec le Néandertalien. Certains individus de cette population originelle auraient ensuite colonisé l'Afrique, et une sous-population d'Afrique de l'Est aurait migré il y a environ 100 000 ans en Asie du Sud-Ouest puis [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Génome de Néandertal

Génome de Néandertal
Crédits : (M. Bessou, collection et copyrights UMR-PACEA équipe LAPP ; Geigl et al., Université de Paris Diderot

photographie

Relations entre populations d'Hommes modernes et Néandertaliens

Relations entre populations d'Hommes modernes et Néandertaliens
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : directrice de recherche au CNRS, Institut Jacques Monod, CNRS, université de Paris-VII-Denis-Diderot
  • : directeur de recherche au C.N.R.S., responsable de l'équipe Épigénome et paléogénome de l'Institut Jacques-Monod, C.N.R.S., université de Paris-VII-Denis-Diderot
  • : directeur de recherche au CNRS

Classification

Autres références

«  GÉNOME NÉANDERTALIEN  » est également traité dans :

DÉCHIFFRAGE DU GÉNOME NÉANDERTALIEN

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 298 mots
  •  • 1 média

Longtemps, les chercheurs travaillant sur l'évolution récente de l'homme n'ont eu à leur disposition que des objets matériels qui se conservent relativement bien : squelettes, constructions, poteries, outils, restes alimentaires, ou encore peintures et gravures. L'accès au patrimoine génétique (le génome) des hommes préhistoriques paraissait impossible. Po […] Lire la suite

DENISOVA HOMMES DE ou DÉNISOVIENS

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 3 818 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'ADN nucléaire des Dénisoviens »  : […] Quelques mois plus tard (toujours en 2010), c'est une partie importante du génome nucléaire (et non pas mitochondrial) de Denisova 3 qui est publiée. L'étude comparative avec le génome d’un Néandertalien composite (c'est-à-dire provenant de trois individus différents) de Vindija (Croatie) et celui de cinq hommes actuels démontre que la lignée des Dénisoviens (appelés Homo sapiens altaïensis par […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Eva-Maria GEIGL, Thierry GRANGE, Bruno MAUREILLE, « GÉNOME NÉANDERTALIEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/genome-neandertalien/