GANGUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'origine de ce terme remonte au mot allemand Gang, qui veut dire filon. La gangue comprend généralement tous les minéraux d'un gîte métallifère qui, d'une part, diffèrent de ceux de la roche encaissante et qui, d'autre part, ne sont pas recherchés par l'exploitant. Pour certains auteurs, cette notion de gangue rejoint plus ou moins la notion de « stérile » employée par le mineur et qui désigne tout ce qui accompagne la minéralisation, aussi bien la gangue que la roche encaissante ; mais il y a là une extension peu souhaitable du sens premier.

Les minéraux de la gangue sont souvent silicatés ou carbonatés, parfois sulfatés, fluorés ou oxydés. Certains auteurs y ajoutent des minéraux métalliques, qui pour une occurrence donnée ne sont pas exploités : c'est le cas de la pyrite, de la chalcopyrite, de l'arsénopyrite, etc.

Du point de vue géologique, on admet généralement que, dans les gîtes filoniens, les minéraux de la gangue et ceux du minerai ont une origine commune, bien que la gangue se forme, le plus souvent, en premier. De ce fait, certaines associations entre gangue et minerai sont bien connues : apatite et magnétite ; fluorine ou barytine et galéno-sphalérite ; tourmaline et cassitérite.

L'étude des relations minerais-gangue est importante pour assurer une exploitation rentable du minerai ; car la nature de la gangue peut augmenter ou réduire le nombre des opérations nécessaires pour concentrer le minerai.

Cette notion de gangue est, en fait, assez floue, car elle est étroitement subordonnée aux besoins de l'économie et à l'avance de la technologie ; ainsi, des minéraux actuellement sans valeur peuvent donner lieu à une exploitation rentable dans un avenir proche. D'autres minéraux, comme la fluorine, sont ici considérés comme gangue et là sont activement recherchés.

—  Yannick LOZAC'H

Écrit par :

Classification


Autres références

«  GANGUE  » est également traité dans :

FER - Minerais de fer

  • Écrit par 
  • Louis BUBENICEK, 
  • Éric HESS, 
  • Richard PAZDEJ
  •  • 5 179 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les minerais skarnifères »  : […] Ils sont caractérisés par leur gangue particulière appelée skarn : il s'agit d'une gangue très colorée formée de nombreuses espèces minérales, dont grenats, amphiboles, etc., auxquelles s'ajoutent des sulfures divers et du quartz, de la calcite et de l'apatite. Les phases ferrifères sont la magnétite et l'oligiste. Les minerais de texture fine ont des compositions chimiques très variables d'un gi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-minerais-de-fer/#i_34504

MÉTAUX - Gisements métallifères

  • Écrit par 
  • Marie-José PAVILLON
  •  • 7 825 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Définitions »  : […] Un gisement , ou gîte , est l'endroit où se trouve (où gît) une substance minérale exploitable. Cet endroit est défini par ses trois coordonnées spatiales : longitude, latitude et profondeur. La substance sera, selon les cas, des métaux (gisement métallifère), du pétrole (gisement pétrolifère), de l'eau (gisement aquifère), des matériaux (gisement de bar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-gisements-metalliferes/#i_34504

MINÉRALURGIE

  • Écrit par 
  • Georges PANOU
  •  • 3 772 mots
  •  • 1 média

Les gisements de matières premières minérales contiennent rarement un seul minéral. Un minerai se compose le plus souvent de la (ou des) substance(s) utile(s), d'une gangue stérile et parfois de substances nuisibles (par exemple, du phosphore dans du fer ; de l'arsenic ou du bismuth dans de l'étain). Aussi convient-il, avant toute commercialisation, d'éliminer au moins une partie de la gangue et, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralurgie/#i_34504

Pour citer l’article

Yannick LOZAC'H, « GANGUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gangue/