FALLOPE GABRIEL (1523-1562)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Gabriele Falloppio, dit Gabriel Fallope en français, né à Modène en 1523, est un anatomiste et médecin parmi les plus importants du xvie siècle, en même temps qu'un naturaliste et un botaniste (il sera surintendant du jardin botanique de Padoue). Après des études de médecine à Ferrare, il exerce l'anatomie et la chirurgie à Pise puis à Padoue. Médecin connu, il voyagea dans toute l'Europe et soigna notamment le pape Jules II et le roi François II en France. Il n'est aucun domaine de l'anatomie humaine sur lequel il n'ait travaillé, avec cependant un intérêt particulier porté à l'anatomie de la tête (ses études sur l'oreille interne sont remarquables de précision et un des canaux de cet organe porte son nom – l'aqueduc de Fallope) et aux organes de la reproduction dans les deux sexes. Dans ce dernier cadre, on lui doit une description de la circulation sanguine du fœtus et l'anatomie fine de l'utérus. L'expression « trompe de Fallope » a persisté pour désigner le conduit qui mène de l'ovaire au corps utérin. Un de ses ouvrages posthumes (De morbo gallico, 1564) décrit ce que doit être un préservatif, en fait un fourreau d'étoffe légère, destiné à se protéger contre la « carie française » (syphilis). Sa conception atteste de la perception du lien étiologique entre rapport sexuel contaminant et syphilis. Également très intéressant sur le plan des méthodes de validation des pratiques médicales, Fallope conduisit un essai clinique sur 1 100 sujets, dont aucun n'aurait contracté la maladie. Il publia à Venise en 1561 son unique ouvrage authentique intitulé Observationes anatomicae. Fallope, comme Vésale à qui il succéda à Padoue, ou encore Eustachius, est un des membres importants de l'école d'anatomie italienne, dont les contributions à l'anatomie humaine et à la physiologie furent clairement dominantes au xvie siècle. Gabriel Fallope meurt à Padoue le 9 octobre 1562.

—  Gabriel GACHELIN

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification


Autres références

«  FALLOPE GABRIEL (1523-1562)  » est également traité dans :

TISSUS ANIMAUX

  • Écrit par 
  • Roger MARTOJA, 
  • Jean RACADOT
  •  • 7 226 mots

Dans le chapitre « Établissement de la notion de tissu »  : […] Les tissus ne peuvent guère s'étudier actuellement qu'avec des moyens instrumentaux, et leur observation détaillée requiert en particulier l'usage du microscope. Cependant, la notion de tissu s'est établie indépendamment de l'examen microscopique : les anatomistes ont remarqué assez tôt que les organes sont constitués de parties solides d'aspect membraneux, dont certaines semblent avoir une textu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-animaux/#i_45681

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « FALLOPE GABRIEL - (1523-1562) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-fallope/