FRIDA KAHLO / DIEGO RIVERA. L'ART EN FUSION (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le chant de la terre mexicaine

L’exposition souligne assez bien certaines étapes qui marquent l’œuvre de l’un et de l’autre. De la période parisienne de Diego Rivera proviennent plusieurs paysages, dont Paysage du Midi (1918) où l’influence de Cézanne est palpable, et surtout des toiles appartenant à la période cubiste qui a assis la notoriété du peintre en France et a marqué un tournant important dans sa carrière. Indissociables de son art monumental, à la fois didactique et épique, les fresques murales, intransportables, qui ont fait la renommée de Rivera au Mexique et aux États-Unis, sont représentées ici par le biais d’une série de reproductions. Elles illustrent parfaitement la maîtrise de l’espace pictural dont faisait preuve Rivera dans ces immenses images, violentes et denses en personnages, où revit le passé du peuple mexicain et où bouillonne le devenir de l’humanité. Une d’elles comporte un des premiers portraits de Frida Kahlo : habillée de rouge, elle distribue des armes au peuple (LArsenal, 1928).

En contradiction avec les déclarations des muralistes qui prétendaient honnir la peinture de chevalet, l’exposition réunit quelques portraits et scènes de genre, comme L’Embarcation fleurie (1931) ou La Marchande d’arums (1943).

Chez Frida Kahlo comme chez Diego Rivera, le Mexique est omniprésent. Dès son retour définitif, en 1921, Rivera parcourt le pays d’un bout à l’autre, s’attardant dans l’isthme de Tehuantepec où il admire et peint la tenue des Indiennes dont Frida Kahlo se parera à partir de son mariage avec Rivera en 1929. En 1950, tous deux font poser un Indien Huichol : on retrouve ici le portrait de celui-ci peint par Rivera. Avec le talent de coloriste et la précision du trait qu’on lui connaît, il peint les provinciales – Femme assise avec des tresses (1941) –, mais aussi les ouvriers ou bien les paysans en révolte ou au travail, les institutrices rurales ou les ingénieurs bâtissant le Mexique moderne.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude FELL, « FRIDA KAHLO / DIEGO RIVERA. L'ART EN FUSION (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frida-kahlo-diego-rivera-l-art-en-fusion/