Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FRÉONS

Nom commercial des chlorofluorocarbures (CFC). Ce sont des composés incolores, inodores, ininflammables, non corrosifs à l'état gazeux ou liquide. Les Fréons ne sont pas toxiques par eux-mêmes, mais certains de leurs produits de décomposition peuvent être dangereux.

Les premiers membres de ce groupe apparurent comme réfrigérants dans les années 1930. On les utilise encore parfois comme gaz propulseurs des aérosols, comme matière première dans la synthèse de composés organiques, comme solvants, comme extincteurs et comme agents d'expansion dans les mousses de matières plastiques.

Les Fréons sont conventionnellement notés Fabc, où a = (nombre de C) — 1, b = (nombre de H) + 1 et c = nombre de F. Si a est égal à 0, il est omis dans la formule.

Les membres les plus importants du groupe sont le Fréon 12 (dichlorodifluorométhane), le Fréon 11 (trichlorofluorométhane), le Fréon 22 (chlorodifluorométhane), le Fréon 114 (dichlorotétrafluoroéthane) et le Fréon 113 (trichlorotrifluoroéthane).

Couche d'ozone - crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Couche d'ozone

Les Fréons sont susceptés de provoquer à haute altitude (stratosphère) la dégradation de l'ozone (O3) qui protège la Terre en absorbant les rayonnements ultraviolets de haute énergie.

— Bernard CARTON

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur ès sciences, attaché de recherche au C.N.R.S.

Classification

Pour citer cet article

Bernard CARTON. FRÉONS [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Média

Couche d'ozone - crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Couche d'ozone

Autres références

  • DÉTECTEURS DE PARTICULES

    • Écrit par , , , et
    • 10 978 mots
    • 12 médias
    ...circulent les particules neutres comporte des atomes de numéro atomique élevé. Les mélanges, en proportions variables selon les expériences, de propane et de fréons constituent un compromis entre l'utilisation d'atomes aussi lourds que possible et la nécessité de maintenir dans des limites raisonnables les...
  • FLUOR

    • Écrit par et
    • 2 393 mots
    • 1 média
    Les chlorofluorocarbures (C.F.C.), commercialisés principalement sous le nom deFréon®, sont notés au moyen de trois indices : Fabc ; c indique le nombre d'atomes de fluor dans la molécule, b le nombre plus un d'atomes d'hydrogène et a le nombre moins un d'atomes de carbone. Lorsque...
  • FLUORURE D'HYDROGÈNE

    • Écrit par
    • 614 mots

    Formule brute : HF

    Masse moléculaire : 20,01 g

    Point d'ébullition : 19,5 0C

    Point de fusion : — 83,1 0C

    Température critique : 188 0C.

    Gaz incolore d'odeur piquante fumant dans l'air.

    Le fluorure d'hydrogène bout déjà à la température ordinaire, mais, refroidi, il forme un liquide...

  • POLLUTION

    • Écrit par
    • 20 869 mots
    • 16 médias
    Les chlorofluorocarbures, connus commercialement sous le nom de Fréons, sont des dérivés chlorofluorés chimiquement inertes du méthane et de l'éthane, longtemps utilisés comme gaz réfrigérant ou propulseur dans les bombes aérosols. L'adoption du protocole de Montréal, en 1987, qui...