FRÉDÉRIC II (1534-1588) roi de Danemark et de Norvège (1559-1588)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi de Danemark et de Norvège (1559-1588), né le 1er juillet 1534 à Hadersley (Danemark), mort le 4 avril 1588 à Antvorskov (Danemark).

En juin 1559, Frédéric rejoint ses oncles Jean et Adolphe, ducs des provinces danoises du Schleswig et du Holstein, dans la conquête de la république paysanne de Dithmarschen (aujourd'hui allemande). En 1559, il succède à son père, Christian III, sur le trône du Danemark et de la Norvège. Sa rivalité avec la Suède pour la domination de la Baltique éclate au grand jour en 1563, déclenchant une guerre qui va durer sept ans. Frédéric II espère l'emporter sur la Suède pour ressusciter l'Union de Kalmar entre le Danemark, la Norvège et la Suède. Incapable, cependant, d'imposer son avance sur le plan militaire, il signe à contrecœur, en 1570, la paix de Stettin (auj. Szczecin) : la Suède reste indépendante et partage avec le Danemark le contrôle du littoral baltique.

Frédéric II s'attelle alors à la reconstruction de l'économie danoise et des défenses militaires. Son grand conseiller, Peder Okse, taxe les nobles et réussit à maintenir le péage qu'impose le Danemark aux navires franchissant le détroit du Sund (Øresund) vers la Baltique (route maritime d'une importance stratégique pour les économies des grandes nations d'Europe du Nord). Ce péage constitue une source de revenus précieux pour le soutien de l'économie danoise qui profite aussi, à l'époque, de la moindre concurrence des cités marchandes de la Ligue hanséatique. Pour préserver la maîtrise danoise sur les eaux baltiques, Frédéric II chasse les pirates qui infestaient les mers proches du Danemark et fait construire la forteresse de Kronborg, à Elseneur, pour garder le détroit du Sund. Bien qu'il n'ait pas réussi à imposer sa suprématie dans la région, il maintient un contrôle suffisant pour amener le royaume à connaître une période de prospérité au cours des dernières années de son règne.

Également grand protecteur des arts et des sciences, Frédéric II donne à l'astronome danois Tycho Brahe (1546-1601) l'île de Hven, près de Copenhague, ainsi que les moyens d'y fonder un observatoire.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  FRÉDÉRIC II (1534-1588) roi de Danemark et de Norvège (1559-1588)  » est également traité dans :

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 537 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La Réforme et la libération des Hanséates »  : […] Au début du xvi e  siècle, le Danemark comprenait, avec la lointaine Islande et le Groenland, le Jutland et les îles de Fionie, de Seeland, de Laaland (Lolland), la Norvège, les provinces méridionales de la Suède et des territoires allemands comme le duché de Schleswig. Sa population, clairsemée, était très active ; dans la capitale Copenhague, dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danemark/#i_16866

Pour citer l’article

« FRÉDÉRIC II (1534-1588) - roi de Danemark et de Norvège (1559-1588) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ii-1534-1588-roi-de-danemark-et-de-norvege-1559-1588/