FRÉDÉRIC-GUILLAUME II (1744-1797) roi de Prusse (1786-1797)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi de Prusse (1786-1797), né le 25 septembre 1744 à Berlin (Prusse), mort le 16 novembre 1797 à Berlin.

Neveu de Frédéric le Grand, Frédéric-Guillaume devient l'héritier présomptif à la mort de son père, Auguste-Guillaume, en 1758. C'est un homme cultivé et sensible aux arts, mais lorsqu'il succède à Frédéric II le 17 août 1786, il est incapable de poursuivre le système de gouvernement personnel de son oncle. L'État prussien se retrouve alors aux mains de quelques favoris. Néanmoins, la Prusse s'agrandit : elle acquiert Ansbach et Bayreuth lorsque le margrave Charles Alexandre renonce à ses territoires en 1791. Elle gagne aussi Dantzig (Gdañsk), Thorn (Toruñ) et une grande partie de la Pologne centrale (incluant Varsovie) lors des deuxième et troisième partages du pays (respectivement en 1793 et en 1795).

Dans le domaine des affaires étrangères, Frédéric-Guillaume II collabore avec l'empereur germanique Léopold II, avec lequel il signe la déclaration de Pillnitz le 27 août 1791. Le 7 février 1792, il intègre une alliance austro-prussienne fondée avant tout sur l'opposition à la Révolution française. Lors de cette première guerre de la coalition, Frédéric-Guillaume II n'est qu'à moitié convaincu, surtout soucieux de préserver sa part du territoire polonais. C'est pourquoi il se retire en 1795 de la coalition, en concluant séparément avec la France le traité de Bâle.

Dans le cadre des affaires intérieures, le roi gagne une popularité facile par l'abolition du monopole d'État sur le café et le tabac, quand bien même ce manque à gagner doit être compensé par l'augmentation des droits d'accises sur la bière, la farine et le sucre. La mesure la plus célèbre de Frédéric-Guillaume II en politique intérieure est l'édit de religion de 1788, largement dû à son ministre Jean Christophe Wöllner (1732-1800). Ce texte reconnaît légalement le principe de tolérance tout en restreignant la liberté d'instruction reli [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification


Autres références

«  FRÉDÉRIC-GUILLAUME II (1744-1797) roi de Prusse (1786-1797)  » est également traité dans :

PILLNITZ DÉCLARATION DE (1791)

  • Écrit par 
  • Ghislain de DIESBACH
  •  • 845 mots

Observateurs narquois et secrètement ravis des embarras de Louis XVI, l'empereur Léopold II et le roi de Prusse, Frédéric-Guillaume II, finissent par s'inquiéter de l'« anarchie » qui règne en France et menace, par la contagion de l'exemple, de s'étendre à toute l'Europe. Contre une Assemblée qui prétend exercer partout des droits, ils veulent rappeler les leurs, défendre ceux des princes possessi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/declaration-de-pillnitz/#i_31889

PRUSSE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 8 224 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La lutte avec la France »  : […] Frédéric-Guillaume II (1786-1797) est le neveu de Frédéric II. Personnage médiocre intellectuellement et moralement, effrayé par les événements révolutionnaires de France, il laisse ses ministres (Wöllner en particulier) pratiquer à l'intérieur une politique d'intolérance à l'égard de la presse, et plus généralement de la vie intellectuelle et religieuse. La tradition frédéricienne est abandonnée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prusse/#i_31889

ROSE-CROIX

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 3 045 mots

Dans le chapitre « Les cercles allemands du XVIIIe siècle »  : […] Au siècle des Lumières, les sociétés groupées sous le nom de « Rose-Croix » existent surtout en Allemagne, où elles prennent le nom encore plus poétique de « Rose-Croix d'or » ( Gold- und Rosenkreutz ). Il s'agit de groupements épars, sans liens réciproques, et généralement préoccupés d'alchimie. Il faut beaucoup d'imagination pour voir une « filiation » ininterrompue entre c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rose-croix/#i_31889

Pour citer l’article

« FRÉDÉRIC-GUILLAUME II (1744-1797) - roi de Prusse (1786-1797) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-guillaume-ii/