ROOSEVELT FRANKLIN DELANO (1882-1945)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

MacArthur, Roosevelt et Nimitz, 1944

MacArthur, Roosevelt et Nimitz, 1944
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Franklin D. Roosevelt

Franklin D. Roosevelt
Crédits : Hulton-Deutsch Collection/ Corbis/ Getty Images

photographie

Churchill et Roosevelt lors de la conférence de Casablanca, 1943

Churchill et Roosevelt lors de la conférence de Casablanca, 1943
Crédits : Hulton Getty

photographie

Conférence du Caire, 1943

Conférence du Caire, 1943
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


Roosevelt dans la guerre

Au milieu de ces difficultés, le président fut réélu une troisième fois sur la base d'un programme qui affirmait : « Pas de troupes américaines outre-Atlantique. » Au même moment, Roosevelt prenait un certain nombre de mesures permettant aux États-Unis de jouer le rôle d'« arsenal de la démocratie ». En mars 1941, il signait la loi du prêt-bail, puis faisait adopter par le Congrès des mesures concernant la défense nationale. En août 1941, Roosevelt et Churchill élaboraient la charte de l'Atlantique et, en novembre, le président autorisait l'armement de la marine marchande américaine.

Après l'attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941, Roosevelt organisa la production de guerre américaine dans un temps record, profitant du soutien du Congrès et de la nation. Au cours de la guerre, Roosevelt participa à un certain nombre de conférences avec ses alliés pour mettre au point une stratégie et des objectifs à long terme : en janvier 1943, la Conférence de Casablanca réunit Roosevelt, de Gaulle, Giraud et Churchill. En août, Roosevelt vit Churchill à Québec et en septembre à Washington. En novembre, il rencontra Churchill et Tchiang Kai-chek en Afrique du Nord, Churchill et Staline à Téhéran, puis Churchill et Ismet Inönü au Caire. En février 1945, à la Conférence de Yalta, des plans furent faits pour la défaite de l'Allemagne, l'entrée en guerre de l'U.R.S.S. contre le Japon, l'organisation des États-Unis, la division de l'Allemagne en zones et la reconnaissance de « zones d'influence » des deux grandes puissances. À l'époque de la guerre froide, les ennemis de Roosevelt lui reprocheront d'avoir fait la part trop belle aux Soviétiques dans les accords de Yalta. Mais sa mort brutale survenue le 12 avril 1945, à quelques mois de la fin de la guerre, empêche de dire comment il aurait abordé les problèmes nouveaux de la capitulation germano-japonaise et de la paix.

Churchill et Roosevelt lors de la conférence de Casablanca, 1943

Churchill et Roosevelt lors de la conférence de Casablanca, 1943

Photographie

Le Premier ministre britannique Winston Churchill (1874-1965) et le président des États-Unis Franklin D. Roosevelt (1882-1945) lors de la conférence de Casablanca, au Maroc, en janvier 1943. Ils décident notamment d'exiger la capitulation sans condition des puissances de l'Axe. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Conférence du Caire, 1943

Conférence du Caire, 1943

Photographie

Tchiang Kai-chek, Franklin D. Roosevelt et Winston Churchill se rencontrent du 22 au 26 novembre 1943, lors de la conférence du Caire (Égypte), pour régler des questions de stratégie militaire en Asie, et notamment contre le Japon. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Conférence de Yalta, 1945

Conférence de Yalta, 1945

Vidéo

C'est au bord de la mer Noire, à Yalta, en Crimée, que se tient, entre le 4 et le 11 février 1945, la principale des conférences réunissant les futurs vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale. Le principe de la capitulation sans condition de l'Allemagne nazie étant établi, le Britannique... 

Crédits : The Image Bank

Afficher

Pendant la Seconde Guerre mondiale, malgré les assurance [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ROOSEVELT FRANKLIN DELANO (1882-1945)  » est également traité dans :

A.F.L.-C.I.O. (American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations)

  • Écrit par 
  • Claude JULIEN, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 6 838 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'A.F.L. face au syndicalisme révolutionnaire »  : […] L'attitude de l'A.F.L. contrastait avec celle des Industrial Workers of the World ( I.W.W.). Ceux-ci avaient été fondés en 1905, à Chicago, par Eugene V. Debs, qui purgea plusieurs peines de prison en raison de ses activités politiques et syndicales et fut cinq fois candidat socialiste à la présidence des États-Unis, de 1900 à 1920. Alors que l'A.F.L. organisait les travailleurs par métiers, selon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/american-federation-of-labor-congress-of-industrial-organizations/#i_14034

CRISES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN, 
  • Anne DEMARTINI, 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Patrick VERLEY
  •  • 21 774 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les inégalités de la reprise »  : […] Le président Roosevelt, dès l'inauguration de son mandat en mars 1933, affirme résolument la priorité au redressement économique national sur tous les impératifs internationaux. C'est aussi dans un cadre national que se développent les politiques de reprise des autres grands pays. L'interprétation de la reprise reste un sujet bien plus controversé que les mécanismes de crise. Mais l'issue à la dép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques/#i_14034

DOUGLAS WILLIAM ORVILLE (1898-1980)

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 766 mots

Fils d'un pasteur presbytérien itinérant qui prêchait dans les petites communautés de l'Ouest américain, que l'on appelait encore la Frontière, William Douglas a une enfance d'autant plus pauvre que son père meurt lorsqu'il a six ans. Sa mère s'établit dans l'État de Washington pour lequel il gardera toujours un amour vivace ; moqué pour sa petite taille (il a eu une légère attaque de poliomyélite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-orville-douglas/#i_14034

EISENHOWER DWIGHT DAVID (1890-1969)

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 793 mots
  •  • 5 médias

David Dwight Eisenhower fut le trente-quatrième président des États-Unis. Il gouverna de 1953 à 1961. Né dans une modeste famille, de tradition mennonite, Eisenhower vécut dans le Kansas à Abilene, puis entra à l'Académie militaire de West Point (1911-1915). Au cours de la Grande Guerre, il reste aux États-Unis et occupe un poste d'instructeur dans l'arme blindée. Au retour de la paix, il est capi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dwight-david-eisenhower/#i_14034

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 56 médias

Dans le chapitre « Dépression et New Deal »  : […] Cette prospérité qui semblait durable prend fin brusquement les 4 et 29 octobre 1929, par une chute spectaculaire des cours en bourse à Wall Street . Quelques craquements s'étaient déjà produits auparavant, mais personne n'en avait tenu compte. Des dizaines de millions de titres sont brusquement jetés sur le marché par des actionnaires affolés, la baisse nourrit la baisse, les banques se trouvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_14034

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - La démocratie institutionnelle

  • Écrit par 
  • Serge HURTIG
  • , Universalis
  •  • 10 415 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'extension des pouvoirs de l'État »  : […] Les transformations politiques et institutionnelles depuis 1945 ne peuvent être expliquées sans référence aux années trente : la période de la Seconde Guerre mondiale et celle de l'après-guerre consolident une évolution amorcée en 1933. Du début du New Deal à 1953, les États-Unis ont été gouvernés par la coalition rooseveltienne – habitants des villes, ouvriers d'industrie, membres des minorités e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-la-democratie-institutionnelle/#i_14034

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Régionalisme ou deuxième modernisme : l'entre-deux-guerres »  : […] Alors que les États-Unis ont fini par intervenir dans la guerre en Europe, l'immédiat après-guerre est marqué par un accès de chauvinisme qui affecte évidemment les arts, alors même que la prospérité qui dure jusqu'à la crise de 1929 pourrait laisser penser que l'inverse se produirait. Le nom que Stieglitz donne à sa nouvelle galerie en 1929 en est un symbole : elle devient Un lieu américain ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_14034

FED (Federal Reserve System ou Système fédéral de réserve américain)

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 8 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La réglementation bancaire »  : […] Les débuts de la politique du Fed ne parviennent pas à réaliser la stabilité financière espérée. Aussi bas que soient fixés les taux d'intérêt nominaux, la déflation continue des prix, qui accompagne la dépression des années 1930, accroît les taux d'intérêt réels et paralyse l'activité. Les défaillances cumulées pendant la grande crise affectent quelque 15 000 établissements, principalement des b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fed/#i_14034

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 555 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « La campagne de Yougoslavie et de Grèce »  : […] Dans le nouveau partage du monde, plusieurs territoires des empires coloniaux français et britannique devaient revenir à l' Italie. Impatient de conquêtes, Mussolini envahit la Grèce à partir de l'Albanie , sans avoir prévenu Hitler (oct. 1940) ; mais les Italiens sont repoussés par les Grecs qui, à leur tour, envahissent l'Albanie. Du coup, les plans de Hitler en Méditerranée deviennent caducs. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/#i_14034

HARRIMAN W. AVERELL (1891-1986)

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 1 007 mots

Né à New York, le 15 novembre 1891, William Averell Harriman était le fils d'un magnat des chemins de fer, Edward Harriman, qui, à lui seul, posséda 103 000 km de rail, plus qu'aucun homme n'en contrôla jamais. Il est donc élevé de facon princière : la demeure familiale comprenait cent pièces à Arden (New York). Il fait de bonnes études, d'abord dans une prestigieuse école privée, Groton, puis à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/w-averell-harriman/#i_14034

NATIONS UNIES (O.N.U.)

  • Écrit par 
  • Jacques FOMERAND, 
  • Cecelia M. LYNCH, 
  • Karen MINGST
  •  • 16 654 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Naissance et développement »  : […] En dépit des difficultés que la Société des Nations a connues avant la Seconde Guerre mondiale pour résoudre les problèmes de conflits, de maintien de la paix et de la sécurité, les principales puissances alliées ont accepté pendant la guerre de créer un nouvel organisme mondial destiné à faciliter la gestion des affaires internationales. Cet accord s'est d'abord manifesté par la signature de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nations-unies/#i_14034

NEW DEAL, en bref

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 342 mots
  •  • 1 média

Le New Deal (« nouvelle donne ») amorcé aux États-Unis au début de la présidence de Franklin D. Roosevelt, au printemps de 1933, est d'abord une entreprise psychologique destinée à restaurer l'image d'une Amérique capable de surmonter la crise. Mais alors que son prédécesseur, Herbert C. Hoover, voyait dans l'État un simple auxiliaire des hommes d'affaires, Roosevelt tente de rendre au pouvoir pol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/new-deal-en-bref/#i_14034

NEW DEAL

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 3 823 mots
  •  • 2 médias

Historiens et économistes ont beaucoup discuté sur le sens et la portée du New Deal. Aux États-Unis, pays consacré au capitalisme libéral, l'intervention de l'État fédéral dans la vie économique n'était sans doute pas une nouveauté, mais jamais encore cette intervention n'avait été aussi massive, aussi continue, aussi efficace à bien des égards. Surtout, elle n'avait jamais autant affecté le doma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/new-deal/#i_14034

PANAMÉRICANISME

  • Écrit par 
  • René Jean DUPUY
  •  • 4 055 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le panaméricanisme colonial »  : […] À l'initiative du secrétaire d'État, James Blayne, fut convoquée, en 1899, à Washington, une conférence interaméricaine dont l'objet était de favoriser les échanges commerciaux. Elle créa, à cette fin, un Bureau des républiques américaines, premier organe permanent, à l'origine de toute une série d'institutions qui, empiriquement, verront le jour au cours des décennies suivantes. En 1901, une seco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panamericanisme/#i_14034

PARKS GORDON (1912-2006)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 820 mots

Gordon Parks devra attendre la maturité de ses vingt-six ans pour commencer une carrière de photographe – avant de devenir également cinéaste, écrivain, et compositeur. Pionnier dans plusieurs domaines, il demeurera l'une des figures de la culture populaire noire américaine. À la mort de sa mère, en 1927, Gordon Parks rejoint sa sœur aînée à Saint Paul, dans le Minnesota. Bientôt livré à lui-même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gordon-parks/#i_14034

PÉTROLE - Économie pétrolière

  • Écrit par 
  • Jean-Marie BOURDAIRE
  •  • 7 217 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'enfance du pétrole et le contrôle du marché »  : […] Il aura fallu le monopole de la Standard Oil à partir des années 1880 et le gâchis des productions anarchiques à la suite de la découverte du champ géant d'East Texas pour décider en 1928 le gouvernement américain à contrôler les productions, principalement au Texas par la T.R.C. (Texas Railroad Commission), et mettre en place un système institutionnel adapté au pétrole. L'année 1928 fut essentiel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-economie-petroliere/#i_14034

PHILIPPINES

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • William GUÉRAICHE, 
  • Lucila V. HOSILLOS, 
  • Jean-Louis VESLOT
  • , Universalis
  •  • 21 391 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Que faire des Philippines ?  »  : […] Rien ne préparait les Américains, eux-mêmes sous tutelle anglaise avant 1776, à revêtir les habits du colonisateur. D'ailleurs, ils répugnent à parler des Philippines comme de leur colonie, préférant des euphémismes comme « territoires associés » où l'administration coloniale se confond avec les « affaires insulaires ». Pour éviter des critiques qui commencent à fuser dans les cercles anti-impéria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippines/#i_14034

PRÊT-BAIL LOI DU (1941)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 337 mots

Loi promulguée le 11 mars 1941 autorisant le président des États-Unis, Franklin D. Roosevelt, à aider le Royaume-Uni, sans entrer dans la guerre, par le prêt, la location ou la vente de tout matériel militaire jugé nécessaire et contre un remboursement différé. La loi du prêt-bail (Lend Lease Act) eut une influence considérable sur le cours de la Seconde Guerre mondiale. Les Américains purent alor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-du-pret-bail/#i_14034

ROOSEVELT ELEANOR (1884-1962)

  • Écrit par 
  • Betty BOYD_CAROLI, 
  • Universalis
  •  • 1 002 mots

Épouse de Franklin Delano Roosevelt, Eleanor Roosevelt, Première Dame des États-Unis de 1933 à 1945, fut ensuite diplomate pour les Nations unies. Elle fut, en son temps, l'une des femmes les plus admirées et les plus puissantes au monde. Née le 11 octobre 1884 à New York, Anna Eleanor Roosevelt est la nièce du président Theodore Roosevelt (1901-1909). Élevée dans une famille aisée, elle perd ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eleanor-roosevelt/#i_14034

TÉHÉRAN ACCORDS DE (1943)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 220 mots
  •  • 2 médias

La Conférence de Téhéran qui se tint du 28 novembre au 1 er  décembre 1943 rassemblait pour la première fois Churchill, Roosevelt et Staline . Roosevelt joua dans l'ensemble un rôle d'arbitre, les difficultés apparaissant surtout entre Churchill et Staline. La décision militaire essentielle, avec celle relative au débarquement en Normandie prévu pour le 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-teheran/#i_14034

WAGNER LOI

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 399 mots

Loi connue aussi sous le nom de loi nationale sur les relations de travail ( National Labor Relations Act ). Une vague de grèves ayant submergé les États-Unis à partir de 1933, le président Roosevelt tenta de l'endiguer en établissant une Commission nationale du travail ( National Labor Board ), sous la direction de son ami Robert Wagner, sénateur démocr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-wagner/#i_14034

YALTA (ACCORDS DE)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri SOUTOU
  •  • 755 mots
  •  • 4 médias

Conférence qui réunit, du 4 au 11 février 1945, Roosevelt, Churchill et Staline . D'une très grande importance, elle posait les bases de la paix. Les principaux problèmes étaient l'organisation des Nations unies, l'occupation de l'Allemagne, de la Pologne et des Balkans, et l'éventualité d'une intervention soviétique contre le Japon. Les Britanniques et les Américains suivirent à l'égard de l'U.R. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yalta-accords-de/#i_14034

Pour citer l’article

Marianne DEBOUZY, « ROOSEVELT FRANKLIN DELANO - (1882-1945) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/franklin-delano-roosevelt/