FRANCEL'année politique 2019

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une timide embellie économique

Malgré les difficultés occasionnées dans certains secteurs de l’économie par le mouvement des « gilets jaunes », la croissance du produit intérieur brut (PIB) paraît se maintenir, même si elle s’essouffle légèrement, avec un taux prévu de 1,2 à 1,3 p. 100 pour 2019 (contre 2,3 p. 100 en 2017 et 1,7 p. 100 en 2018). Après une année 2018 marquée par un fort tassement des créations d’emplois marchands, l’année 2019 est marquée par une diminution sensible du chômage. Le taux de chômage s’établit à 8,5 p. 100 de la population active au printemps. À la fin de 2019, l’INSEE l’estime à 8,3 p. 100, soit son niveau le plus faible depuis 2007.

Quant aux déficits publics, qui avaient connu une forte diminution en 2017, ils se creusent de nouveau. Les mesures destinées à apaiser la crise des « gilets jaunes » à la fin de 2018 ont coûté environ 10 milliards d’euros : gel de la hausse de la taxe sur les carburants, création puis reconduction de la prime annuelle, revalorisation de la prime d’activité, réduction de la CSG pour une partie des retraités, défiscalisation des heures supplémentaires. Ces dispositions s’ajoutent à la réduction de la fiscalité des ménages, ainsi qu’aux difficultés rencontrées pour réduire les dépenses de l’État (et notamment les effectifs de la fonction publique). Aussi la loi de finances du 20 décembre estime-t-elle que le déficit public 2019 dépasse les 3 p. 100 de PIB prescrits par le Pacte de stabilité de l’Union européenne. Le texte prévoit de revenir à 2,2 p. 100 à la fin de 2020, taux cependant supérieur aux engagements pris au printemps 2018. La diminution de l’impôt sur le revenu des ménages devrait en effet coûter 5 milliards d’euros en 2020, auxquels s’ajouteront 1,7 milliard d’euros résultant de la suppression du dernier tiers de la taxe d’habitation pour 80 p. 100 des ménages. La baisse de l’impôt sur les sociétés devrait enfin représenter un manque à gagner de 1 milliard d’euros pour le Trésor. S’ajouteront les dépenses liées au plan pour les hôpitaux, mis en place pour résoudre la situation périlleuse de nombreux services hospitaliers et désamorcer les protestations du personnel soignant : une grève née en mars dans le service d’urgence de l’hôpital Saint-Antoine à Paris s’étend en effet à l’ensemble du monde hospitalier en fin d’année. D’ailleurs, en contradiction avec son programme de campagne de 2017, Emmanuel Macron déclare en novembre à The Economist que la règle des 3 p. 100 est « un débat d’un autre siècle » et plaide pour un soutien budgétaire à la croissance et à l’investissement, suscitant l’étonnement, si ce n’est l’agacement de la BCE et de Bruxelles. La France est en effet, après l’Espagne, le moins bon élève de la classe européenne sur ce plan. En dépit des critiques de la Cour des comptes et de la Commission européenne, la diminution de la dette française (qui frôle 100 p. 100 du PIB) semble donc largement compromise dans l’immédiat. La baisse des taux (l’État emprunte désormais à taux négatif) devrait limiter l’impact de cet endettement sur la charge de la dette.

Selon l’INSEE, la progression du pouvoir d’achat devrait atteindre ou dépasser 2 p. 100 en 2019 (contre 1,2 p. 100 en 2018), sous l’effet notamment de plusieurs mesures gouvernementales : poursuite de la suppression par tranches de la taxe d’habitation pour 80 p. 100 des ménages, baisse des cotisations salariales et mesures liées à la crise des « gilets jaunes ». En conséquence, les dépenses de consommation des ménages progressent légèrement, d’environ 1,2 p. 100 en 2019, contre 0,9 p. 100 en 2018 (chiffre de décembre 2019 ne tenant pas compte des mouvements sociaux de la fin de l’année). Dans ce contexte favorable, les dépenses d’investissement des entreprises s’établissent à environ 4 p. 100, soit au même niveau qu’en 2018 (3,9 p. 100).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

France : élections européennes 1979-2019

France : élections européennes 1979-2019
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : élections européennes 1979-2019

France : élections européennes 1979-2019
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Emmanuel Macron lors du grand débat national, 2019

Emmanuel Macron lors du grand débat national, 2019
Crédits : Ludovic Marin/ AFP

photographie

Manifestation du 5 décembre 2019 contre la réforme des retraites

Manifestation du 5 décembre 2019 contre la réforme des retraites
Crédits : Raymond Roig/ AFP

photographie

Afficher les 5 médias de l'article

Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique, enseignant à Sciences Po Paris

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

23 novembre 2021 Union européenne. Adoption de la réforme de la Politique agricole commune.

Le Parlement européen adopte la réforme de la Politique agricole commune (PAC) qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2023. Celle-ci a fait l’objet de trois ans et demi de négociations. La PAC est dotée d’un budget annuel de 50 milliards d’euros, soit près du tiers du budget européen. La France en est le principal bénéficiaire. Une part croissante des aides est conditionnée au respect de mesures environnementales et le quart d’entre elles est réservé aux « écorégimes » ou « programmes pour l’environnement et le climat » encore plus ambitieux que les États doivent mettre en œuvre dans le cadre de leurs plans stratégiques nationaux qui devront être présentés d’ici à la fin de l’année. […] Lire la suite

11-20 février 2019 France. Regain de l'antisémitisme.

Le 11, deux arbres plantés à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne) à la mémoire d’Ilan Halimi, séquestré et torturé à mort en février 2006 par le « gang des barbares » en raison de son appartenance à la communauté juive, sont découverts vandalisés, deux jours avant une cérémonie d’hommages. Le week-end précédent, plusieurs inscriptions antisémites avaient été découvertes dans la capitale. […] Lire la suite

1er-22 décembre 2018 France. Poursuite du mouvement des « gilets jaunes ».

Le chef de l’État annonce diverses mesures liées au pouvoir d’achat pour 2019, dont l’augmentation de 100 euros du salaire des travailleurs au SMIC grâce à la hausse de la prime d’activité, la défiscalisation des heures supplémentaires, l’annulation de la hausse de la CSG pour les retraités touchant moins de 2 000 euros par mois, ainsi que la défiscalisation des primes exceptionnelles de fin d’année qu’il invite les entreprises à verser à leurs salariés. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2019 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 janvier 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2019/