FRANCEL'année politique 2019

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La France à la recherche d’alliés

En 2019, la France lance de nombreuses initiatives sur la scène internationale. La réunion du G7, fin août à Biarritz, en constitue la partie la plus officielle. Mais les propos d’Emmanuel Macron sur l’OTAN, la Russie et l’élargissement de l’Europe ne manquent pas d’attirer l’attention et parfois de soulever des controverses.

Emmanuel Macron reçoit Vladimir Poutine au fort de Brégançon le 19 août puis, lors de la conférence des ambassadeurs du 27, appelle à un « dialogue constant » avec la Russie, qu’il invite à participer à une « nouvelle architecture de confiance et de sécurité » en Europe. Ces propos suscitent de fortes polémiques parmi les alliés de la France, inquiets des agressions de la Russie contre l’Ukraine et de ses crimes de guerre en Syrie. Le président ajoute : « Nous avons nous aussi un État profond. » Cet emprunt à la droite américaine (et au complotisme) du thème de l’État profond, qui freinerait en sous-main la politique d’ouverture du président, surprend de nombreux commentateurs. Pour Emmanuel Macron, la Russie n’est plus un « ennemi », même si elle reste une « menace ». Le 9 décembre à l’Élysée, la réunion dite au « format Normandie » (réunion à quatre des dirigeants ukrainien, russe, allemand et français) n’apporte cependant guère de progrès à la situation du Donbass ukrainien, occupé par les forces russes. En bloquant les négociations d’adhésion de la Macédoine du Nord et de l’Albanie à l’Union européenne (octobre), le président confirme que ses positions ont évolué depuis le discours de la Sorbonne de 2017. Enfin, en évoquant la « mort cérébrale » de l’OTAN dans son entretien de novembre accordé à The Economist, il achève de construire son image de dirigeant international soucieux de dépasser, ici encore, le monde ancien au risque de troubler ses alliés.

Si la réorientation de sa diplomatie en direction de l’Asie, sa volonté de s’engager davantage en Europe centrale et orientale ou ses projets pour une politique spatiale plus ambitieuse ne sont guère contestés, les critiques se font vives, y compris au sein de LRM, contre les ventes d’armes à l’Arabie saoudite, alors que celle-ci bombarde des populations civiles au Yémen. Quant à la mort en opération de plusieurs soldats de l’opération Barkhane au Mali, dont treize dans un accident le 25 novembre, elle devrait conduire la France à une réflexion sur les modalités de son engagement au Sahel, où le chef de l’État essaie par ailleurs d’obtenir l’engagement d’autres pays de l’Union européenne, pour l’instant sans résultat. En annonçant, en Côte d’Ivoire fin décembre, le remplacement du franc CFA par l’« eco », qui restera toutefois arrimé à l’euro, Emmanuel Macron continue de manifester son intention de réduire certains des liens hérités de la période coloniale.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

France : élections européennes 1979-2019

France : élections européennes 1979-2019
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : élections européennes 1979-2019

France : élections européennes 1979-2019
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Emmanuel Macron lors du grand débat national, 2019

Emmanuel Macron lors du grand débat national, 2019
Crédits : Ludovic Marin/ AFP

photographie

Manifestation du 5 décembre 2019 contre la réforme des retraites

Manifestation du 5 décembre 2019 contre la réforme des retraites
Crédits : Raymond Roig/ AFP

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

11-20 février 2019 France. Regain de l'antisémitisme.

Le 11, deux arbres plantés à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne) à la mémoire d’Ilan Halimi, séquestré et torturé à mort en février 2006 par le « gang des barbares » en raison de son appartenance à la communauté juive, sont découverts vandalisés, deux jours avant une cérémonie d’hommages. Le week-end précédent, plusieurs inscriptions antisémites  […] Lire la suite

1er-22 décembre 2018 France. Poursuite du mouvement des « gilets jaunes ».

2019, dont l’augmentation de 100 euros du salaire des travailleurs au SMIC grâce à la hausse de la prime d’activité, la défiscalisation des heures supplémentaires, l’annulation de la hausse de la CSG pour les retraités touchant moins de 2 000 euros par mois, ainsi que la défiscalisation des primes exceptionnelles de fin d’année qu’il invite les entreprises […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2019 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2019/