FLORIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1252, Gênes et Florence renouèrent avec la frappe de l'or interrompue dans l'Occident chrétien depuis la décadence carolingienne. Le florin, qui doit son nom à la ville de Florence, fut frappé à la taille de huit à l'once d'or, avec l'effigie de saint Jean-Baptiste sur le droit et le lis sur le revers.

Florin d'or du XVe siècle

Florin d'or du XVe siècle

photographie

Florin d'or frappé sous le pontificat d'Alexandre VI (1492-1503), gravé de la tiare papale et des clés de saint Pierre. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Ces monnaies se répandirent partout, à la suite du commerce italien, et leur succès les fit imiter dans toute l'Europe jusqu'à la fin du xive siècle. On trouve en Italie les florins ducats de Gênes, de Venise, de la Chambre apostolique ; Jean XXII en fit frapper en Avignon ; en Allemagne, on trouvait les florins vieux, les florins de bon poids, les florins à la reine. En France, ils furent fabriqués du règne de Louis IX à celui de Charles V, et l'on trouve des florins à l'aignel, aux fleurs de lis, à la mape.

Progressivement, le titre et le poids du florin tendirent à s'affaiblir, et, finalement, le florin d'or fut remplacé par le florin d'argent, monnaie extrêmement courante dans tout l'Empire à la fin du xviiie siècle, avec un poids et un titre différents de ville à ville. Le florin joua également le rôle de monnaie de compte.

En 1753 fut adopté, par tout l'Empire, excepté la Prusse, le Hanovre, Hambourg, Lubeck, le Holstein et la Poméranie suédoise, un florin de convention à la taille de vingt au mark fin de Cologne. En 1837, en 1838 et en 1857, de nouvelles conventions plus générales furent signées, mais les anciens florins continuaient d'avoir cours. Après la réforme monétaire de 1871, le florin disparut en Allemagne, mais continua d'avoir cours en Autriche et en Hongrie. Le florin est l'unité monétaire des Pays-Bas.

—  Jean DÉRENS

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, bibliothécaire à la bibliothèque historique de la Ville de Paris

Classification

Pour citer l’article

Jean DÉRENS, « FLORIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/florin/