FLORIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

photographie : Florin d'or du XVe siècle

Florin d'or du XVe siècle

Florin d'or frappé sous le pontificat d'Alexandre VI (1492-1503), gravé de la tiare papale et des clés de saint Pierre. 

Afficher

En 1252, Gênes et Florence renouèrent avec la frappe de l'or interrompue dans l'Occident chrétien depuis la décadence carolingienne. Le florin, qui doit son nom à la ville de Florence, fut frappé à la taille de huit à l'once d'or, avec l'effigie de saint Jean-Baptiste sur le droit et le lis sur le revers.

Ces monnaies se répandirent partout, à la suite du commerce italien, et leur succès les fit imiter dans toute l'Europe jusqu'à la fin du xive siècle. On trouve en Italie les florins ducats de Gênes, de Venise, de la Chambre apostolique ; Jean XXII en fit frapper en Avignon ; en Allemagne, on trouvait les florins vieux, les florins de bon poids, les florins à la reine. En France, ils furent fabriqués du règne de Louis IX à celui de Charles V, et l'on trouve des florins à l'aignel, aux fleurs de lis, à la mape.

Progressivement, le titre et le poids du florin tendirent à s'affaiblir, et, finalement, le florin d'or fut remplacé par le florin d'argent, monnaie extrêmement courante dans tout l'Empire à la fin du xviiie siècle, avec un poids et un titre différents de ville à ville. Le florin joua également le rôle de monnaie de compte.

En 1753 fut adopté, par tout l'Empire, excepté la Prusse, le Hanovre, Hambourg, Lubeck, le Holstein et la Poméranie suédoise, un florin de convention à la taille de vingt au mark fin de Cologne. En 1837, en 1838 et en 1857, de nouvelles conventions plus générales furent signées, mais les anciens florins continuaient d'avoir cours. Après la réforme monétaire de 1871, le florin disparut en Allemagne, mais continua d'avoir cours en Autriche et en Hongrie. Le florin est l'unité monétaire des Pays-Bas.

—  Jean DÉRENS

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, bibliothécaire à la bibliothèque historique de la Ville de Paris

Classification

Les derniers événements

6-22 décembre 2020 Roumanie. Élections législatives.

Florin Cîțu (PNL) au poste de Premier ministre. Celui-ci forme un gouvernement de coalition regroupant le PNL, l’USR-PLUS et l’UDMR. […] Lire la suite

5-9 février 2017 Roumanie. Retrait des ordonnances contre la justice anticorruption.

Florin Iordache, artisan des ordonnances dénoncées par les manifestants, annonce sa démission. […] Lire la suite

13 mai 1993 Espagne – Portugal. Dévaluation de la peseta et de l'escudo

florin néerlandais et couronne danoise). Ces dévaluations reflètent la perte de compétitivité de l'industrie espagnole. Le même jour, le Portugal, dont l'économie est très liée à son voisin, dévalue l'escudo de 6 p. 100.  […] Lire la suite

5-24 avril 1986 France. Dévaluation du franc et adoption d'un collectif budgétaire

florin sont réévalués de 3 p. 100, la couronne danoise, les francs belges et luxembourgeois de 1 p. 100. Tandis que le ministre français de l'Économie se félicite de ce réaménagement « exemplaire », réalisé « à froid », Pierre Joxe, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, le qualifie de « mauvais coup porté à la France ». Édouard Balladur […] Lire la suite

21-22 mars 1983 C.E.E. Réajustement monétaire et réunion du Conseil européen

florin néerlandais (+ 3,5 p. 100), la couronne danoise (+ 2,5 p. 100), les francs belge et luxembourgeois (+ 1,5 p. 100) ; trois sont dévaluées : le franc français (— 2,5 p. 100), la lire italienne (— 2,5 p. 100) et la livre irlandaise (— 3,5 p. 100). Cette décision intervient au terme de plusieurs semaines de crise monétaire coïncidant avec les élections […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean DÉRENS, « FLORIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/florin/