Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FIEF

Bibliographie

M. Bloch, La Société féodale, A. Michel, Paris, 1939, rééd. 1989

F. L. Ganshof, Qu'est-ce que la féodalité ?, Tallandier, Paris, 5e éd. 1987.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • APANAGE

    • Écrit par Jacques LE GOFF
    • 3 155 mots

    Le terme « apanage » (du latin médiéval apanare, donner pour le pain, donner de quoi vivre) et la réalité juridique qu'il définit proviennent du droit privé médiéval. Il désignait à l'origine, dans certaines régions où le droit d'aînesse excluait de la partie essentielle de l'héritage les fils...

  • BAN & ARRIÈRE-BAN

    • Écrit par Anne BEN KHEMIS
    • 125 mots

    Dans le système féodal, les vassaux, ou titulaires de fiefs, doivent au seigneur, donc au roi en particulier, un temps de service militaire, le service d'ost : ils forment le ban. En cas de grand péril, les seigneurs procèdent à la levée en masse de tous les hommes, vassaux et paysans : c'est...

  • FÉLONIE

    • Écrit par Jean FAVIER
    • 435 mots

    Rupture, par le seigneur ou par le vassal, du lien d'homme à homme résultant de l'hommage. Dans la plupart des cas de félonie, il s'agit de la rébellion du vassal contre son seigneur, chose difficilement concevable aux temps postcarolingiens, lorsque le seigneur assurait au vassal la plus efficace...

  • FÉODALITÉ

    • Écrit par Georges DUBY
    • 5 984 mots
    ...hommes libres du voisinage dans une compagnie vassalique, leur concédant, pour mieux les tenir en main, des bénéfices que l'on appelait désormais des fiefs. Le droit de commander et de punir, dont le caractère public s'était sensiblement estompé, se trouva ainsi distribué en un grand nombre de districts...
  • Afficher les 9 références

Voir aussi