COHN FERDINAND JULIUS (1828-1898)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ferdinand Cohn, naturaliste allemand et botaniste, considéré comme un des fondateurs de la bactériologie est né le 24 janvier 1828, dans le ghetto de Breslau (actuellement Wrocław, en Pologne), en Silésie alors prussienne. C'était le premier des trois fils d'un marchand juif, qui ne s'intéressa guère à l'éducation de son pourtant très précoce aîné, dont la scolarité n'eut pas grand relief. Il fut néanmoins admis à l'université de Breslau, dans laquelle, en tant que juif, il ne lui était pas possible d'accéder au doctorat. Il devait l'obtenir pourtant, âgé seulement de dix-neuf ans, mais à l'université de Berlin, qui était plus libérale.

En 1850, Cohn fut admis, comme lecteur, à l'université de Breslau, où il devint professeur extraordinaire en 1859, et finalement professeur titulaire (ordinaire), occupant la chaire de botanique, en 1871.

Il avait fondé en 1866 l'Institut de physiologie végétale de Breslau, dont il fut directeur à partir de 1872 : c'était le premier institut de ce type dans le monde. Initialement, les recherches de Cohn furent consacrées à l'étude des algues unicellulaires, minutieusement observées au microscope, pour chercher quelles étaient les phases de leur développement. C'est ainsi qu'il put établir l'histoire naturelle de nombreuses algues et qu'il découvrit la sexualité de ces plantes, en particulier chez Sphaeroplea.

Vers 1868, il commença à étudier les bactéries. Alors que ses contemporains (Louis Pasteur, entre autres) se contentaient d'une apparence de nomenclature, à la fois arbitraire et imprécise, il utilisa ses observations au microscope pour classer, pour la première fois, selon leur morphologie et leur micro-anatomie, les corps bactériens selon les catégories en vigueur dans la systématique des êtres vivants, c'est-à-dire en genres (il en distinguait six), eux-mêmes subdivisés en espèces. Il reconnaissait cependant que cette première approche dans l'identification des catégories microbiennes ne fo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification

Pour citer l’article

« COHN FERDINAND JULIUS - (1828-1898) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-julius-cohn/