FER, FONTE ET ACIER(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • — 1700-— 1500 Début de l'industrie du fer avec les premières traces, au Sud du Caucase, de foyers permettant la réduction (élimination d'oxygène) de minerais de fer au charbon de bois.

  • Vers — 1250 Une lettre du roi hittite Hattusil III mentionne une épée en fer.

  • — 1100-— 800 Réduction de minerais de fer au charbon de bois en Grèce.

  • — 700 Réduction de minerais de fer en Europe du Sud.

  • — 500 Réduction de minerais de fer en Chine.

  • — 450 Production de fer en Gaule.

  • 300 Fonte (alliage de fer et de carbone) produite industriellement en Chine.

  • 1084 Mention d'un martinet de forge installé par les Chartreux dans le Dauphiné (France).

  • Fin du xive siècle Apparition du haut-fourneau en Europe et production de fonte. Fondu et moulé, ce nouveau matériau permet la fabrication de marmites et de bombardes.

  • Fin du xve siècle Production de fer blanc (fer presque pur) en Allemagne.

  • xvie siècle Production industrielle de fer blanc en France.

  • 1540 Description théorique par Vannocio Biringuccio de la production de l'acier (alliage de fer et de carbone de teneur intermédiaire entre le fer pur et la fonte) par cofusion, dans son ouvrage De la Pirotechnia.

  • 1709 Première coulée de fonte au coke (nouveau combustible obtenu par pyrolyse du charbon minéral) par Abraham Darby à Coalbrookdale (Angleterre).

  • 1740-1745 Découverte de l'acier au creuset par l'Anglais Benjamin Huntsmann.

  • 1769 Essai de coulée de fonte au coke à Hayange (France).

  • 1783 Brevet de l'Anglais Peter Onions pour le puddlage.

  • 1784 Brevet de l'Anglais Henry Cort pour le puddlage.

  • 1785 Coulée de fonte au coke au Creusot (France).

  • Vers 1830 Toute la production anglaise de fonte se fait au coke.

  • 1839 Mise au point du marteau-pilon à vapeur, indépendamment par James Nasmyth (Grande-Bretagne) et Eugène Bourdon (France). L'efficacité de la forge est grandement accrue.

  • 1856 Brevet de l'Anglais Henry Bessemer pour un procédé industriel de production de l'acier (convertisseur Bessemer).

  • 1858 Installation des premiers convertisseurs Bessemer en France.

  • 1864 Brevet du Français Émile Martin pour un four à récupération de chaleur permettant la cofusion de fer et de fonte pour obtenir de l'acier.

  • 1860 Le tiers de la production française de fonte se fait encore au charbon de bois.

  • 1877 Brevet des Anglais Sidney G. Thomas et Percy C. Gilchrist pour un revêtement basique adapté au convertisseur Bessemer afin d'utiliser les fontes phosphoreuses.

  • 1900 Première coulée d'acier élaboré au four électrique à induction à Gysinge (Suède), par la société Kjellin, et à La Praz (France) par P. Héroult. La réaction chimique est provoquée par un arc électrique qui permet d'obtenir la température de fusion adéquate. Début de la métallurgie scientifique avec la publication du diagramme d'équilibre fer-carbone mis au point par H. W. Roozeboom. Développement d'aciers alliés.

  • 1935 Brevet Ugine-Perrin (France) pour l'affinage à froid.

  • 1945 Brevet des usines de Linz-Donawitz (Autriche) pour un procédé d'obtention de l'acier, dérivant du convertisseur Bessemer, où le soufflage se fait avec de l'oxygène pur et non de l'air.

  • 1956 Brevet du procédé Kaldo, utilisant un four rotatif et de l'oxygène pour obtenir de l'acier, mis au point par M. B. Kalling à Domnarvet (Suède).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Olivier LAVOISY, « FER, FONTE ET ACIER - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-fonte-et-acier-reperes-chronologiques/