FENIANS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Prétendant tirer leur nom de fianna, guerriers héroïques de la légende gaélique, les fenians ou Frères républicains irlandais sont des nationalistes décidés à recourir à la violence pour obtenir l'indépendance de leur île. Ils constituent leur société simultanément à New York sous la direction de John O'Mahony et à Dublin en 1858 et entendent préparer l'insurrection avec l'aide matérielle des Irlandais établis aux États-Unis. James Stephens, fondateur du mouvement à Dublin et éditeur, à partir de 1863, du journal The Irish People, fait porter sa propagande dans les milieux populaires ruraux et non pas seulement sur la bourgeoisie cultivée. Une tentative d'insurrection en Irlande avorte en 1866, et la campagne terroriste qui lui succède en Angleterre provoque une victorieuse réplique policière. Réduits à la clandestinité, les fenians demeurent dans l'ombre pendant plus d'une génération, mais reparaissent au début du xxe siècle, faisant revivre la Fraternité républicaine irlandaise. Tirant argument de l'échec de toutes les tentatives constitutionnalistes et du rejet du Home Rule par le Parlement britannique en 1886 et en 1892, ils influent sur le programme du mouvement Sinn Fein d'Arthur Griffith et le font évoluer vers la lutte armée et la revendication républicaine. Ils ont conservé jusqu'au bout leurs liaisons avec des Irlandais d'Amérique, eux-mêmes regroupés, vers 1900-1905, dans l'organisation sœur du Clan na Gael. Leur rôle historique a été, d'une part, de consolider la fierté nationale et le sens de la tradition gaélique, de faire prendre conscience à certains Britanniques de l'urgence d'une réforme politique en Irlande et, d'autre part, de développer le recours à la force des armes et de le faire considérer comme un moyen parfois nécessaire au triomphe de leur cause.

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  FENIANS  » est également traité dans :

IRLANDE

  • Écrit par 
  • David GREENE, 
  • Pierre JOANNON
  •  • 16 177 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le cycle Fenian (ou ossianique) »  : […] La presque totalité de la prose de cette période concerne le héros Finn et sa bande de guerriers (fian, d'où « Fenian »). J. Mac Neill a peut-être raison de voir en eux des traditions plus populaires car les éléments de folklore y sont beaucoup plus nombreux que dans le cycle aristocratique de l'Ulster. L'œuvre la plus marquante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irlande/#i_33597

PARNELL CHARLES STEWART (1846-1891)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 330 mots
  •  • 1 média

Homme politique et nationaliste irlandais. Né dans une famille de petits propriétaires fonciers d'origine anglo-irlandaise et de confession protestante, Parnell entre au Parlement en 1875. Séduit par l'idéologie des Fenians et par le mouvement en faveur du Home Rule, il devient à partir de 1877 le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-stewart-parnell/#i_33597

Pour citer l’article

Roland MARX, « FENIANS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fenians/