GRIFFITH ARTHUR (1872-1922)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'une longue lignée d'imprimeurs, Arthur Griffith fut un redoutable journaliste de combat. Sa plume fit plus pour mettre fin à la présence britannique dans le sud de l'Irlande que toutes les révoltes nationalistes du xixe siècle finissant.

Jeune homme, il dévore les écrits des grands polémistes anti-anglais, participe activement à la renaissance littéraire irlandaise et au mouvement gaélique, côtoie les plus grands esprits de son temps : Maud Gonne, William Butler Yeats, James Connolly, Douglas Hyde. En 1897, il quitte brusquement l'Irlande pour le Transvaal où il prend fait et cause pour les Boers acculés à la guerre par l'impérialisme britannique. Après avoir exercé un peu tous les métiers, il regagne Dublin mûri par l'expérience et fermement décidé à réveiller l'ardeur assoupie de ses compatriotes. Avec son ami William Rooney il lance un journal, The United Irishman et commence de répandre une philosophie séparatiste inspirée des enseignements de l'économiste allemand Frederick List et du patriote hongrois Francis Deak. Le peuple irlandais, explique-t-il, peut arracher la mauvaise herbe de la colonisation à condition de ne compter que sur lui-même. Comment ? En boycottant — le mot et la chose n'ont-ils pas été forgés en Irlande ? — le gouvernement, le commerce et la finance britanniques ; en rendant inopérants par la résistance passive les lois et les règlements de ce pays ; en créant parallèlement des institutions nationales qui prendront la place des institutions coloniales contestées. De la sorte l'Irlande obtiendra inéluctablement son indépendance dans le cadre d'un système de « double monarchie » de type hongrois. En 1904, il publie sous le titre La Résurrection de la Hongrie un recueil d'articles qui connaît un vif succès. L'année suivante il fonde une organisation destinée à mettre en œuvre cette politique : le Sinn Fein (« Nous seuls »). Elle attire l'attention des intellectuels, des révolutionnaires et de nombreux nationaliste [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : historien, docteur en droit, docteur honoris causa de la National University of Ireland et de l'Université d'Ulster (Royaume-Uni)

Classification


Autres références

«  GRIFFITH ARTHUR (1872-1922)  » est également traité dans :

COSGRAVE WILLIAM THOMAS (1880-1965)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 552 mots

Homme d'État irlandais, né le 6 juin 1880 à Dublin, mort le 16 novembre 1965 à Dublin. William Thomas Cosgrave rejoint très tôt le Sinn Fein. Membre du conseil municipal de Dublin en 1909, il sera ensuite réélu sous la bannière du mouvement nationaliste. Il rejoint la milice nationaliste des Volontaires irlandais créée en 1913 et, en août 1914, q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-thomas-cosgrave/#i_33591

IRLANDE

  • Écrit par 
  • David GREENE, 
  • Pierre JOANNON
  •  • 16 174 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La marche vers l'indépendance »  : […] Écœurée par l'échec du grand rêve de Parnell, la jeune génération se recueille et prête l'oreille à d'autres sirènes. On est en pleine « renaissance irlandaise » : toute une pléiade d'auteurs, comme Standish O'Grady, William Butler Yeats, Lady Gregory , George Russell, James Stephens, récusent l'utilitarisme anglo-saxon et célèbrent les vertus de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irlande/#i_33591

IRLANDE RÉPUBLIQUE D' (EIRE)

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Pierre JOANNON
  • , Universalis
  •  • 10 103 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « « Les quatre années glorieuses » »  : […] Entre le 3 et le 12 mai 1916, quinze des principaux chefs de l' insurrection de Pâques – dont Padraic Pearse, le poète, et James Connolly, le syndicaliste – sont passés par les armes. Près de deux mille suspects sont internés en Angleterre et au Pays de Galles. Les excès de la répression retournent une population qui avait, sur le moment, condamné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-d-irlande/#i_33591

Pour citer l’article

Pierre JOANNON, « GRIFFITH ARTHUR - (1872-1922) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-griffith/