FELA FELA RANSOME-KUTI, dit (1938-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le parcours du Nigérian Fela, tout à la fois, chanteur, saxophoniste, pianiste, militant du panafricanisme, adversaire inlassable des régimes militaires et provocateur de tous les instants, est contenu dans son histoire familiale. Fela Ransome-Kuti est né le 15 octobre 1938 à Abeokuta, capitale de l'État d'Ogun, dans un milieu egba (composante de la grande tribu des Yoruba) ; sa famille a toujours été au centre de la vie politique nigériane. Son grand-père, prêtre anglican et musicien, appelé « le Pasteur chantant », avait hérité d'un pasteur britannique le nom de Ransome, que Fela rejeta dans une affirmation de son africanité. La sévérité de son père, le révérend Ransome-Kuti, introducteur du scoutisme au Nigeria et qui n'hésitait pas à recourir à la bastonnade pour punir la moindre désobéissance, fit naître chez Fela une opposition irréductible à toute autorité. En revanche, sa mère, Olufunmilayo, militante féministe et fondatrice d'un club de femmes dans les années 1940, exerça sur lui une forte influence.

D'abord chanteur des Cool Cats de Lagos, il fonde son premier groupe musical, le Koola Lobitos alors qu'il est étudiant au Trinity College of Music de Londres, en 1961. C'est là qu'il découvre des musiciens de jazz comme Miles Davis. De retour au Nigeria deux ans plus tard, il intègre à sa musique les influences ghanéenne et nigériane. Il annonce dans une conférence de presse (1968) qu'il vient de créer une nouvelle musique à laquelle il donne le nom d'afrobeat, en accord avec la grande idée panafricaine qui traverse l'Afrique à cette époque. Au cours d'une grande tournée en Californie (1968-1969), il fait son entrée en politique après la lecture de The Autobiography of Malcolm X que lui a donnée Sandra Taylor, membre des Blacks Panthers. De retour à Lagos en 1971, il change le nom de son groupe en Africa 70, et transforme sa concession (en Afrique, la maison et la cour entourées d'une palissade) en une république de Kalakuta où il ouvre un night-club, The Shrine (le Sanctuaire). Ins [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  FELA FELA RANSOME-KUTI, dit (1938-1997)  » est également traité dans :

WORLD MUSIC ET MUSIQUES DU MONDE

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 898 mots
  •  • 1 média

La world music est un concept « fourre-tout » qui correspond à la médiatisation de formes populaires d'expressions musicales, ces dernières étant elles-mêmes liées à des traditions ancestrales. Permettant l'exposition commerciale de musiciens qui eurent longtemps du mal à trouver des circuits de diffusion adéquats, la world music fait circuler leurs œuvres (par l'intermédiaire de festivals et de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/world-music/#i_70539

Pour citer l’article

Bernard NANTET, « FELA FELA RANSOME-KUTI, dit (1938-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fela/