Fantaisie en ut majeur, SCHUMANN (Robert)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Forme - Fantaisie pour piano

Le piano devient au XIXe siècle l'instrument privilégié de la fantaisie, avec Schubert (Wanderer-Fantasie, 1822), Mendelssohn-Bartholdi (Fantaisie en fa dièse mineur, 1833), Chopin (Fantaisie en fa mineur, 1841), Brahms (Fantaisies op. 116, 1892) mais aussi Wagner (Fantaisie en fa dièse mineur, 1831). La Fantaisie en ut majeur de Schumann figure, avec les ultimes sonates de Beethoven et la Sonate pour piano en si mineur de Liszt, parmi les monuments de la littérature pianistique du XIXe siècle.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Fantaisie en ut majeur, SCHUMANN (Robert) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/fantaisie-en-ut-majeur-schumann-robert/