BLOCH ERNST (1885-1977)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En rupture avec les formes sclérosées du marxisme, l'œuvre d'Ernst Bloch tente de jeter un pont entre la théorie de l'émancipation prolétarienne et l'imaginaire qui soutient sa pratique. Le sentiment de révolte allié au principe d'espérance forme le ferment d'une « utopie concrète » où s'esquisse la reconquête de l'homme par lui-même.

Ernst Bloch

Ernst Bloch

Photographie

Le philosophe allemand Ernst Bloch (1885-1977), ici en 1970, enseigna successivement à l'université de Leipzig (R.D.A.), où ses idées lui valurent une mise à la retraite anticipée, puis à l'Ouest, à Tübingen. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Né à Ludwigshafen, Bloch entreprend des études classiques et se passionne pour la physique, la musique et la philosophie. Il abandonne l'enseignement pour se consacrer à la littérature et à l'essai, rencontre Lukács et écrit L'Esprit de l'utopie, qui paraîtra en 1918. Ses convictions pacifistes l'incitent, pendant la Première Guerre mondiale, à chercher refuge en Suisse, où il fait la connaissance de Walter Benjamin et accueille avec enthousiasme la révolution bolchevique. En 1921, son Thomas Münzer montre que le millénarisme préfigure les mouvements modernes de libération sociale. La montée du nazisme l'exile à Zurich. Il y publie Héritage de ce temps (1935). De 1938 à 1948, il séjourne aux États-Unis, dont il gardera un mauvais souvenir. Sujet-Objet, éclaircissement sur Hegel paraît en 1949, suivi par un développement de sa conception de l'utopie : Le Principe Espérance (3 vol., 1954-1959) et Droit naturel et dignité humaine (1961). Professeur à Leipzig, Bloch, dont les idées sont suspectes à l'orthodoxie marxiste, est mis à la retraite en 1956. Surpris à l'Ouest pendant la construction du mur de Berlin, il décide de s'y installer et enseigne à Tübingen. Il publiera en 1968 L'Athéisme dans le christianisme et, en 1975, Experimentum mundi. Il meurt à Stuttgart en 1977.

Écrit pendant les années de guerre, L'Esprit de l'utopie apparaît comme une protestation de la vie dans des circonstances dominées par des sentiments auxquels Bloch refuse le statut ontologique : l'angoisse, la souffrance, la peur de la mort. Selon lui, la peur n'est pas une expression de l'être en soi, mais la conscience d'une impasse où l'humain se prend au piège d'une histoire qui le déshumanise. La réaction de défense rési [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BLOCH ERNST (1885-1977)  » est également traité dans :

ESSAI, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POUILLOUX
  •  • 692 mots
  •  • 1 média

Le terme d'« essai » implique une part sans doute trop grande faite à la liberté, pour que puissent se soumettre à un même titre des écrits dont la caractéristique commune est l'hétérogénéité. Or, on désigne ainsi un certain nombre de textes en prose, aux formes diverses, mais comme soumis à une inspiration analogue et pratiquant des styles souvent proches les uns des autres, en dépit de l'éventai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essai-genre-litteraire/#i_80176

ESTHÉTIQUE - L'expérience esthétique

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 5 074 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'expérience comme expérimentation »  : […] Liée à un sujet, l'expérience fait d'abord problème parce que la subjectivité qui est censée l'éprouver risque d'être labile, de se dérober et de faire défaut. C'est ce que révèle déjà l'étymologie allemande : Erfährung contient le verbe fahren , « voyager ». Ainsi que l'a formulé le musicologue Carl Dahlhaus, s'il est normal que l'interprète désireux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-l-experience-esthetique/#i_80176

LUKÁCS GYÖRGY (1885-1971)

  • Écrit par 
  • Lucien GOLDMANN
  •  • 3 544 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Statut de l'idéologie »  : […] Il faut mentionner par ailleurs qu'une discussion amicale, mais néanmoins assez radicale, s'était développée, dès ses premières publications, entre Lukács et un autre penseur, qui deviendra assez connu par la suite, Ernst Bloch, sur le statut de l'idéologie. Lukács a toujours maintenu, à travers les différentes étapes de sa pensée, la valorisation classique de la connaissance vraie, et exigé qu'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gyorgy-lukacs/#i_80176

Pour citer l’article

Raoul VANEIGEM, « BLOCH ERNST - (1885-1977) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-bloch/