VÉNIZELOS ÉLEUTHÉRIOS (1864-1936)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique grec né le 23 août 1864 à Mourniès, près de La Canée (ou Khaniá, en Crète), mort le 18 mars 1936 à Paris.

Après avoir étudié le droit à Athènes, Éleuthérios Kyriakos Vénizelos retourne dans son île natale, où il devient avocat et journaliste. Élu membre de l'Assemblée crétoise un an plus tard, il prend la tête du groupe libéral nouvellement créé. Au cours de la guerre gréco-turque de 1897, il déclenche, en vain, une insurrection près de La Canée afin d'obtenir l'union de la Crète et de la Grèce. Après l'intervention européenne, l'île accède à l'autonomie sous la suzeraineté du sultan. Lorsque le prince Georges, fils du roi Georges Ier de Grèce, est nommé haut-commissaire des grandes puissances en Crète, Vénizelos obtient le portefeuille de la Justice (1899-1901). Rapidement en conflit avec le prince absolutiste, il organise en 1905 une insurrection armée contre ce dernier, qui est contraint de quitter l'île. Il seconde alors le nouveau haut-commissaire, Aléxandros Zaímis.

À l'appel de la Ligue militaire, formée par un groupe d'officiers radicaux, Vénizelos se rend à Athènes pour diriger le mouvement révolutionnaire qu'elle a formé. Lors des élections d'août 1910, Vénizelos est élu député d'Athènes. Nommé Premier ministre en octobre, il lance immédiatement un programme de réformes. Il réorganise en outre l'armée et rassemble les pays chrétiens des Balkans (Bulgarie, Serbie, Monténégro, Grèce) dans la Ligue balkanique. Au cours des guerres balkaniques de 1912-1913, il contribue à expulser définitivement les Ottomans de la péninsule. La Grèce double ainsi sa superficie et sa population en acquérant le sud de la Macédoine (Thessalonique et ses environs), le sud de l'Épire (Ioanina, Préveza et Árta), la Crète et les îles de la mer Égée.

Dès le début de la Première Guerre mondiale, Vénizelos propose d'aider les Alliés, mais le roi Constantin Ier est favorable aux [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : éditeur, ancien directeur de la société de média Greek Broadcasting Corporation

Classification


Autres références

«  VÉNIZELOS ÉLEUTHÉRIOS (1864-1936)  » est également traité dans :

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 419 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale et ses conséquences en Grèce »  : […] L'équilibre intérieur et extérieur de la Grèce fut sérieusement troublé par la Première Guerre mondiale et par ses conséquences. La crise a commencé par un véritable « schisme » intérieur entre, d'une part, les forces conservatrices qui, proches de la Couronne et orientées vers les puissances centrales préconisaient la neutralité dans le conflit mondial et, d'autre part, les forces libérales qui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-de-la-grece-byzantine-a-la-grece-contemporaine/#i_3783

PAPANDHRÉOU GIORGOS ou PAPANDRÉOU GEORGES (1888-1968)

  • Écrit par 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  •  • 820 mots
  •  • 2 médias

Né à Kaletri, un village du Péloponnèse, Papandhréou entre dans la vie politique grecque à l'âge de vingt-sept ans après avoir suivi des études de droit, de sciences économiques et politiques à l'université d'Athènes et à Berlin. Il est nommé gouverneur de l'île de Lesbos au moment où celle-ci est occupée par la Grèce. En 1916, lors du conflit qui oppose Constantin I er à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papandhreou-papandreou/#i_3783

Pour citer l’article

Dimitris POURNARAS, « VÉNIZELOS ÉLEUTHÉRIOS - (1864-1936) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eleutherios-venizelos/