ÉGYPTEL'Égypte coloniale

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La domination anglaise

L'occupation (1882-1914)

Désormais traitée en colonie par l'Angleterre, l'Égypte semble s'immobiliser sous une apparence de passivité ; les désordres ruraux trahissent un mécontentement latent, cependant que les progrès techniques utiles à l'occupant certes, mais aussi au pays, vont commencer à modifier les paysages urbains, les habitudes et les façons de penser de la population.

Juridiquement, le statut de l'Égypte n'est pas modifié. Le pays reste partie de l'Empire ottoman. Mais le tribut à la Porte cesse d'être payé, les forces armées anglaises assurent l'ordre et le consul anglais dirige souverainement le pays ; Dufferin et Malet, puis Evelyn Baring (devenu plus tard lord Cromer) de 1883 à 1907, Gorst en 1907 et Kitchener de 1911 à 1914 porteront successivement ce titre. Des « conseillers » anglais sont placés aux postes clés et les souverains de la lignée de Muḥammad ‘Alī préservent, sous la menace permanente de leur déposition, la fiction de la continuité du pouvoir politique. Cependant, une convention signée à Londres en 1885 par les puissances capitulaires donne à l'Égypte le droit d'assujettir les étrangers à l'impôt foncier. De grands travaux de construction de barrages permettent d'étendre les surfaces cultivées. La culture du coton se développe et l'Égypte devient un fournisseur important des industries textiles anglaises.

Cependant, au Soudan, les occupants anglo-égyptiens se heurtent à un nationalisme nouveau et agressif. Le pays se soulève, en 1881, sous l'impulsion d'un nouveau « prophète » musulman, le mahdī Muḥammad Aḥmad ‘Abd Allāh, dont le pouvoir s'étend à la presque totalité du pays et menace l'Égypte. Le pays ne sera reconquis par Kitchener qu'en 1898 ; il sera placé sous condominium anglo-égyptien par l'accord du 19 janvier 1899, signé entre le gouvernement britannique et le Premier ministre égyptien, Boutros Ghali. Peu après, celui-ci payera de sa vie sa soumission aux conditions de l'occupant.

L'hostilité latente s'exprime en de multiples incidents, dont le plus célèbre est le [...]


Médias de l’article

Expédition d'Égypte

Expédition d'Égypte
Crédits : AKG

photographie

Bataille d'Aboukir

Bataille d'Aboukir
Crédits : AKG

photographie

Canal de Suez en construction

Canal de Suez en construction
Crédits : Otto Herschan/ Getty Images

photographie

Inauguration du canal de Suez, 1869

Inauguration du canal de Suez, 1869
Crédits : Time Life Pictures/ Mansell/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

  • : agrégée, docteur ès lettres, professeur des Universités, professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  ÉGYPTE  » est également traité dans :

ÉGYPTE - Géographie

  • Écrit par 
  • Éric DENIS
  •  • 5 784 mots
  •  • 6 médias

Misr um al-dunya ou « l'Égypte mère du monde » se plaisent à dire les Égyptiens, soulignant l'antériorité universelle de leur civilisation, ou « l'Égypte don du Nil » selon l'expression d'Hérodote ; autant de formules qui figent les paysages des bords du Nil dans l'immuabilité. Pourtant, les mises […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-geographie/

ÉGYPTE - L'Égypte arabe

  • Écrit par 
  • Gaston WIET
  •  • 8 895 mots
  •  • 2 médias

Deux grands événements délimitent l'histoire de l'Égypte au Moyen Âge : la conquête arabe, qui donna lieu en Orient à un gigantesque brassage de peuples sur deux continents, et la découverte de la route du cap de Bonne-Espérance, fait sans précédent dans les annales commerciales du monde, qui allait provoquer la ruine momentanée de l'Égypte. Le grand port d'Al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-arabe/

ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN, 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 36 086 mots
  •  • 17 médias

D’une révolution l’autre : 23 juillet 1952, une poignée d’officiers égyptiens renversait la monarchie, mettait fin à la tutelle britannique et faisait de l’Égypte un État souverain et indépendant, dans le concert des nations nouvellement décolonisées. 25 janvier 2011, dans le sillage de la Tunisie, quelques milliers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-republicaine/

Voir aussi

Pour citer l’article

Nada TOMICHE, « ÉGYPTE - L'Égypte coloniale », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-coloniale/