EDGAR DEGAS ET LE SPECTACLE(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • 1868 Degas expose au Salon, pour la première fois, une scène de ballet : Portrait de Mlle Eugénie Fiocre : à propos du ballet « La Source » (the Brooklyn Museum, New York). Le tableau, qui n'évoque d'ailleurs que très lointainement la scène, n'obtient que peu d'écho.

  • Vers 1870 Degas, qui fréquente assidûment l'Opéra, peint L'Orchestre de l'Opéra (musée d'Orsay), centré sur le portrait de son ami le bassoniste Désiré Dihau. La composition – et en particulier le cadrage – met en valeur les différents éléments qui intéressent Degas dans un spectacle, la scène proprement dite, les coulisses (ici l'orchestre) et le spectateur.

  • 1871-1872 Le Ballet de Robert le Diable (The Metropolitan Museum of Art, New York ; deuxième version, 1876, Victoria and Albert Museum, Londres) oppose nettement la représentation (ici un passage particulièrement connu et populaire d'une œuvre alors très célèbre), les musiciens et les spectateurs.

  • 1871 Classe de danse (The Metropolitan Museum of Art), envoyé plus tard à l'exposition impressionniste de 1874, est le premier tableau où Degas représente des danseuses à l'exercice, thème qu'il abordera souvent par la suite. L'œuvre obtient un certain succès (elle trouve immédiatement un acquéreur), et Degas la reprend en plus grand dans une nouvelle version, considérée dès lors comme un de ses tableaux les plus réussis (1872, musée d'Orsay).

  • 1874 Répétition d'un ballet sur la scène (musée d'Orsay) est présenté à la première exposition impressionniste, et généralement apprécié pour la qualité de son dessin. Mais Degas y étudie aussi les effets de lumière artificielle, comme dans deux œuvres sur le même sujet exécutées au même moment ou peu après (The Metropolitan Museum of Art).

  • 1876 La Classe de danse, commencée dès 1873, et reprise en 1875 (musée d'Orsay) est le premier tableau de grandes dimensions où Degas représente un groupe de danseuses. Il ne cesse alors de reprendre ce thème de la danse et de la danseuse sur scène ou à l'exercice, par la peinture, le dessin ou le monotype.

  • 1876-1877 Apparition du thème du café-concert dans l'œuvre de Degas, en particulier dans des monotypes retravaillés au pastel (La Chanson du chien, collection particulière), qui connaissent un succès retentissant à l'exposition impressionniste de 1877. Degas exécute également diverses estampes sur des sujets analogues (Mlle Bécat aux Ambassadeurs, lithographie, 1877-1878 ; Aux Ambassadeurs, eau-forte, vernis mou, pointe sèche et aquatinte, 1879-1880).

  • 1879 Avec Mlle La La au Cirque Fernando (National Gallery, Londres), Degas étend sa description du spectacle à un monde plus populaire que celui qu'il avait traité jusqu'à présent.

  • 1881 Degas donne un nouveau développement à un sujet habituel chez lui en exposant sa sculpture en cire de la Petite Danseuse de quatorze ans, tirée en bronze après sa mort, comme ses nombreuses autres études de danseuses.

  • 1890 Degas s'intéresse, autour de 1890, au thème des Danseuses dans la coulisse.

  • 1895-1898 Degas, qui s'intéresse à la photographie et la pratique en amateur, fait probablement poser dans son atelier une danseuse pour la photographier, et travailler sur les effets de tirage.

  • 1899 Degas exécute un ensemble de pastels, des « orgies de couleurs » selon lui, représentant des danseuses russes (il avait pu voir une troupe russe se produire à Paris en 1895, les premiers Ballets russes de Diaghilev n'ayant été présentés à Paris qu'en 1909).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Barthélémy JOBERT, « EDGAR DEGAS ET LE SPECTACLE - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-degas-et-le-spectacle-reperes-chronologiques/