ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les principes opérationnels de l’économie circulaire

Cette visée de préservation des écosystèmes se décline en principes opérationnels à mettre en œuvre de façon hiérarchisée. Ce cadre hiérarchique – inspiré de la gestion des déchets – est souvent résumé en une série de « R » (réduire, réparer, réutiliser, recycler) dans un ordre de préférence correspondant à l’impact environnemental : il s’agit d’abord de réduire les déchets et le gaspillage, puis d’étendre la durée de vie des produits grâce à la réparation ou au réemploi, puis en dernier recours de valoriser les matières par le recyclage.

Optimiser l’usage des produits et des matières

Les modèles circulaires visent à découpler la croissance économique des ressources naturelles, en favorisant le réemploi et la réparation, de façon à accroître le « rendement des ressources ». L'accès à un bien ou son usage y sont favorisés plus que sa propriété, à l’instar des modèles commerciaux favorisant la location plutôt que l’achat, pour des voitures, des pneus, des moteurs mais aussi pour des vêtements ou des appareils électroménagers. Depuis 2013, une marque hollandaise propose ainsi des jeans en location : au bout d’un an, les consommateurs peuvent échanger les jeans qu’ils ont loués contre une autre paire, les rendre pour qu’ils soient recyclés, ou les garder avec un contrat incluant un service de réparation gratuit et illimité. En privilégiant l’usage et le recyclage plutôt que la propriété et le stockage des biens, ce type de modèle invite le consommateur à adopter un « état d’esprit circulaire ». L’optimisation de l’usage des ressources implique de concevoir les produits selon cette visée et, pour les produits qui le nécessitent, de stocker des pièces de rechange pour pouvoir les distribuer et les réparer dans la durée. Ainsi, pour pouvoir réparer intégralement 75 p. 100 de ses produits, une entreprise d’électroménager française maintient en stock 6 000 pièces de rechange. L'aérospatiale, le transport maritime, l’imprimerie ou la défense adoptent ces modèles fondés sur l’accès parce qu’ils sont adaptés à leur industrie, où la valeur ajoutée résiduelle des anciens produits est encore élevée et où la refabrication est rentable.

Dans certains secteurs, le réemploi permet de faire face à la pénurie des ressources tout en faisant des économies importantes. La dépendance de l'industrie automobile vis-à-vis des matières premières et de certains métaux, rares ou non, constitue un obstacle majeur et présente des défis hautement stratégiques pour la gestion de l'approvisionnement. Outre les pénuries et les problèmes d'approvisionnement en métaux, l'augmentation de la demande mondiale de matières premières a entraîné des hausses de prix. En parallèle, 12 millions de véhicules sont retirés de la circulation chaque année dans l'Union européenne, ce qui constitue en fait une ressource précieuse si elle est recyclée. Tout en étant 30 à 50 p. 100 moins chères, les pièces réusinées ont la même garantie et sont soumises aux mêmes tests de contrôle de qualité que les pièces neuves. Dans le secteur du bâtiment, le choix de rénover plutôt que de détruire et de reconstruire permet aussi de réduire la consommation de sable – matériau très recherché au niveau mondial – et d’énergie, ce qui revient à une limitation des émissions de l’ordre de 15 p. 100. Dans le même esprit, une stratégie circulaire mise en œuvre sur vingt-cinq ans a permis à un fabriquant de revêtement de sol de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 96 p. 100, sa consommation d’eau de 88 p. 100, tout en augmentant de 88 p. 100 son utilisation d’énergies renouvelables et de 56 p. 100 la part de matériaux recyclés ou biosourcés (c’est-à-dire issus de matières premières renouvelables et non fossiles) utilisés dans les produits. Cette réduction de l’impact environnemental de la production s’est faite en associant à la démarche les fabricants de fibres, responsables de près des deux tiers des émissions au long du cycle de vie d’un revêtement de sol.

Recyclage d’automobiles, Saxe (Allemagne)

Photographie : Recyclage d’automobiles, Saxe (Allemagne)

Lors du recyclage d'une automobile, le véhicule est dépollué, les pièces réutilisables sont récupérées et revendues, les autres sont recyclées sous forme de matières premières. 

Crédits : Waltraud Grubitzsch/ picture alliance/ Getty Images

Afficher

Fermer les boucles et favoriser les échanges au sein d’écosystèmes industriels

D’après la Fondation Ellen MacArthur, l’économie circulaire implique de distinguer les matières artificielles et les matières naturelles, les premières devant être valorisées par le recyclage industriel et les secondes, qui seules sont biodégradables, pouvant être réintroduites da [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Déchets échoués près d’Ilulissat, sur la côte ouest du Groenland

Déchets échoués près d’Ilulissat, sur la côte ouest du Groenland
Crédits : Ashley Cooper/ Construction Photography/ Avalon/ Getty Images

photographie

Promotion du Project Earth de l’enseigne britannique Selfridges

Promotion du Project Earth de l’enseigne britannique Selfridges
Crédits : Courtesy of Project Earth by Selfridges

photographie

Recyclage d’automobiles, Saxe (Allemagne)

Recyclage d’automobiles, Saxe (Allemagne)
Crédits : Waltraud Grubitzsch/ picture alliance/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteure en philosophie, diplômée de l'École supérieure de commerce de Paris, chercheuse associée à l'ESCP Business School (chaire économie circulaire)

Classification

Autres références

«  ÉCONOMIE CIRCULAIRE  » est également traité dans :

DÉVELOPPEMENT DURABLE

  • Écrit par 
  • Dominique BOURG
  •  • 1 886 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Développement durable et biosphère »  : […] La réponse au second des deux déséquilibres, celui qui menace la biosphère, n'est pas la décroissance en général, comme on l'entend parfois. Cette dernière n'a pas plus de sens que l'impératif de la croissance tous azimuts. En effet, la décroissance économique interdirait la réduction de la pauvreté et n'est guère compatible avec les systèmes démocratiques. Il convient, en revanche, de disjoindre […] Lire la suite

RESSOURCES MINÉRALES

  • Écrit par 
  • Michel CUNEY
  •  • 3 154 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Ressources minérales et développement durable »  : […] Devant une prise de conscience croissante de la nécessité d’un protocole de développement durable, une approche globale de la gestion des ressources minérales se fait de plus en plus pressante. Elle vise d’abord une utilisation plus rationnelle de ces ressources, ensuite la recherche de produits de substitution pour les matériaux dont la durabilité est la plus menacée, enfin l’accroissement et l’ […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

10-28 février 2021 France. Avis contrastés sur le projet de loi sur le climat et la résilience.

Le gouvernement estime quant à lui que le projet de loi s’ajoute aux lois sur l’énergie, sur la mobilité et sur l’économie circulaire, ainsi qu’au plan de relance, en vue d’atteindre l’objectif fixé. […] Lire la suite

24 octobre 2019 Belgique. Adoption du plan climat de la région bruxelloise.

Ce plan comprend l’abandon progressif des énergies fossiles dans les systèmes de chauffage, la rénovation du parc immobilier, l’interdiction des moteurs Diesel en 2030 et des moteurs à essence en 2035, ainsi que des mesures relatives à l’économie circulaire, la promotion des ressources locales et la gestion des déchets. […] Lire la suite

10 mai - 1er juin 1988 France. Nomination de Michel Rocard au poste de Premier ministre

(Éducation nationale, Recherche et Sports), Pierre Bérégovoy (Économie, Finances et Budget), Maurice Faure (Équipement et Logement), Roland Dumas (Affaires étrangères). Il faut encore noter que Jean-Pierre Chevènement est nommé à la Défense, Pierre Joxe à l'Intérieur, et qu'Olivier Stirn est chargé des D.O.M.-T.O.M. Le 13, le gouvernement est complété par la nomination de quinze secrétaires d'État : huit P. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Cécile EZVAN, « ÉCONOMIE CIRCULAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-circulaire/