ÉCLECTISME, esthétique

ARCHAÏSANT ART, Grèce antique

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 846 mots

Le terme d'art archaïsant, qui s'est imposé dans la critique de la sculpture antique à la suite des premières études détaillées de H. Bulle (« Archaisierende griechische Rundplastik », in Abhandlungen bayerischen Akademie , n o  30, 1918) et de E. Schmidt ( Archaistische Kunst in Griechenland und Rom , 1922), recouvre en français deux phénomènes voisins, mais distincts. Dès la fin de la période ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-archaisant-grece-antique/#i_16137

DELAROCHE HIPPOLYTE dit PAUL (1797-1856)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 624 mots
  •  • 2 médias

« À côté de M. Ingres et de M. Delacroix qui n'avaient et ne pouvaient avoir, en raison de leur absolutisme, qu'une action circonscrite sur le goût public, il y avait place pour un artiste dont le rôle consisterait à concilier, au moins en apparence, les doctrines ennemies et à se faire l'interprète des aspirations de tous. M. Delaroche prit ce rôle difficile et il le remplit avec un plein succès. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delaroche-hippolyte-dit-paul/#i_16137

EMPIRE SECOND (1852-1870)

  • Écrit par 
  • Marc BASCOU, 
  • Adrien DANSETTE, 
  • Universalis
  •  • 21 002 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le règne de l'éclectisme »  : […] Car l'ambiguïté est manifeste et omniprésente : en voulant « apprendre à voir, voir en comparant » (selon la devise d'Henry Cole), en prétendant réunir des collections d'arts appliqués pour susciter un renouveau par l'étude des chefs-d'œuvre du passé, en proposant dans des recueils de décoration une multiplicité de motifs – dissociés de leur contexte et mis à plat, sans souci d'échelle ni d'indic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/second-empire/#i_16137

GÉRARD FRANÇOIS baron (1770-1837)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 637 mots
  •  • 1 média

Peintre d'histoire et portraitiste dont l'activité et la faveur s'étendent de la Révolution à la Restauration, qui lui confère le titre de baron, François Gérard est né à Rome, où son père est l'intendant du cardinal de Bernis, ambassadeur de France auprès du Saint-Siège. Venu à Paris à l'âge de douze ans, il est d'abord l'élève de Pajou et de Brenet, peintre d'histoire, avant d'entrer en 1786 dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-gerard/#i_16137

HISTORICISME, art

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 4 672 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Du « grec » au « gothique » »  : […] Les développements de l'architecture de la Renaissance disent assez que la référence – essentiellement culturelle, « humaniste » – à l'Antiquité aura joué dans un sens productif, et sans donner cours, sauf exception, au pastiche, où se complairont au contraire nombre des architectes du xix e  siècle, parmi les meilleurs. Et quant à l'architecture du siècle des Lumières, lors même qu'en réaction co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/historicisme-art/#i_16137

LALIQUE RENÉ (1860-1945)

  • Écrit par 
  • Yvonne BRUNHAMMER
  •  • 2 075 mots

Dans le chapitre « À la recherche du bijou moderne »  : […] Sensible aux ornements floraux à la mode durant le second Empire, dont le goût perdure dans la décennie de 1880, Lalique va introduire progressivement une liberté et une fantaisie personnelles dans les projets et réalisations qu'il propose aux bijoutiers-joailliers du Palais-Royal : par exemple une grande parure représentant un vol d'hirondelles, inspiré d'une planche de La Manga d'Hokusai, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-lalique/#i_16137

MONTICELLI ADOLPHE (1824-1886)

  • Écrit par 
  • Françoise LEMPERT
  •  • 324 mots

L'œuvre de Monticelli surprend par le grand nombre d'influences dont elle témoigne. Le personnage de l'artiste lui-même exprime cet éclectisme : ami de Díaz de la Peña, il admire Rubens, Véronèse et Watteau ; lié à Cézanne, il est admiré par Van Gogh. On retrouve dans toutes ses peintures des affinités plus ou moins grandes avec ces artistes, et l'on est parfois irrité par une telle assimilation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-monticelli/#i_16137

ORFÈVRERIE

  • Écrit par 
  • Gérard MABILLE
  •  • 5 567 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le XIXe siècle : du premier Empire à l'éclectisme »  : […] Le classicisme a trouvé un prolongement tout à fait naturel dans la production du début du xix e  siècle. Le style Empire, en effet, dont l'inspiration est plus que jamais définie par la connaissance de l'Antiquité, n'est pas la conséquence d'une rupture avec la fin du siècle antérieur. En France, la coupure est réelle sur le plan des conditions de la production : suppression des corporations, dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orfevrerie/#i_16137

REPRODUCTION DES ŒUVRES D'ART - Les copies dans la sculpture antique

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 3 992 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Invention et imitation dans l'art grec »  : […] Dans l'art grec, la copie est partout et nulle part. Dès le début du vi e  siècle, de grandes offrandes sculptées n'hésitent pas à présenter des doublets : à Delphes, les Jumeaux d'Argos (590-580 av. J.-C.) ; à Samos, les groupes de Chéramyès (vers 570 ; une réplique de l' Hèra de Samos du Louvre a été trouvée en 1984) et de Généléos (vers 560). Encore ces statues se distinguent-elles par tel ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-des-oeuvres-d-art-les-copies-dans-la-sculpture-antique/#i_16137

RUBENS PIERRE PAUL (1577-1640)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 6 872 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La révélation de l'Italie (1600-1608) »  : […] Ultime prolongement de la première période maniérisante, les œuvres peintes en Italie (à partir de 1600) manifestent d'abord la même maturation un peu lente et embarrassée ; les effets choisis le sont toujours avec insistance, ainsi dans le recours au langage caravagesque du clair-obscur. L'enthousiasme créateur du jeune génie, débordant de vie, de dons et d'ambitions, perce à travers la multipli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-paul-rubens/#i_16137

VIGNON CLAUDE (1593-1670)

  • Écrit par 
  • Claude LAURIOL
  •  • 747 mots
  •  • 1 média

Certaines audaces de la touche et de l'éclairage donnent à Claude Vignon l'apparence d'un peintre très moderne, et même d'un précurseur de Rembrandt. Or il est plutôt un artiste éclectique qui, dans ses meilleurs moments, a su combiner, tantôt sous la magie des scintillements, tantôt avec une vigueur populaire, les suggestions du Nord et celles du Midi. Son évolution, sans ligne directrice évident […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-vignon/#i_16137