DOMINATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En latin, dominare, c'est exercer la souveraineté, celle du maître, du dominus. Le droit romain connaît le dominium, propriété des choses, et la potestas dominica, pouvoir du maître sur l'esclave. Celui qui domine exerce une contrainte sur la conduite d'autres personnes. La domination résulte du recours à la puissance pour obtenir l'exécution de décisions par une personne ou un groupe. Elle exprime un rapport de dissymétrie sociale entre dominants et dominés, même sans coercition effective, l'obéissance des dominés étant généralement consentie dans la mesure où le pouvoir est considéré comme légitime.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

3 mars 2019 Estonie. Élections législatives.

domination au Parlement avec 28,9 p. 100 des suffrages et 34 élus. Les trois formations de la coalition gouvernementale sont en recul et perdent la majorité parlementaire qu’elles détenaient. Le Parti du centre du Premier ministre Jüri Ratas obtient 23,1 p. 100 des suffrages et 26 députés, Pro Patria (ou Isamaa, centre droit) 11,4 p. 100 des voix et […] Lire la suite

2-24 octobre 2018 Irak. Renouvellement de l'exécutif.

domination à la tête du gouvernement du parti chiite al-Dawa dont étaient membres ses prédécesseurs Nouri al-Maliki et Haïdar al-Abadi. Adel Abdel-Mehdi nomme Fouad Hussein ministre des Finances. […] Lire la suite

7-12 août 2016 Thaïlande. Adoption de la nouvelle Constitution.

domination électorale du Parti pour les Thaïs, la formation des deux anciens Premiers ministres, Thaksin Shinawatra et sa sœur Yingluck Shinawatra, renversés par l’armée respectivement en 2006 et 2014. Les 11 et 12, onze attaques à la bombe non revendiquées visent des sites touristiques du pays, provoquant la mort de quatre personnes. Les autorités […] Lire la suite

7 juin 2015 Turquie. Revers pour l'A.K.P. aux élections législatives.

domination exclusive que l’A.K.P. exerçait sur la vie politique depuis 2002. L’instauration d’un régime présidentiel prônée par Recep Tayyip Erdogan nécessitait que son parti obtienne une majorité des deux tiers – pour faire modifier la Constitution par le Parlement –, ou au moins 330 sièges pour être en mesure d’organiser un référendum sur le sujet […] Lire la suite

8-16 octobre 2014 Belgique. Formation d'un gouvernement

domination du N.-V.A., qui obtient les postes clés de l'Intérieur, des Finances et de la Défense. La plupart des grands ministères échoient aux autres partis flamands. Le 16, le gouvernement de Charles Michel obtient la confiance du Parlement, avec 84 voix contre 58 et 1 abstention.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude RIVIÈRE, « DOMINATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/domination/