DOMENICO DE' CAMMEI (actif fin XVe-déb. XVIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Selon Vasari, Domenico de' Cammei travaille à Milan, comme graveur sur gemmes et comme médailleur. Il est en ces domaines le rival d'un artiste réputé, Giovanni delle Carniole, auteur du portrait en intaille de Savonarole. On l'identifie avec Domenico de Compagni ou peut-être avec Domenico Romano qui signe, en 1557, un camée de calcédoine, en souvenir de l'entrée de Cosme Ier à Sienne ; Cammei n'est peut-être qu'un sobriquet. Quelques œuvres lui sont attribuées, mais on ne possède que peu d'informations sur l'ensemble de son activité. Cammei fit un portrait en intaille de Ludovic le More, gravé sur un rubis balais, « plus grand qu'un giulio » (monnaie d'argent romaine). Cette intaille est peut-être la pierre que Caradosso acquit à Rome en 1495. On attribue également à Cammei des camées représentant Ludovic le More et Laurent de Médicis et une troisième pièce ornée du sacrifice d'un taureau (musée des Offices, Florence). À Rome, il fait une médaille du cardinal Granvelle ou peut-être n'en fait-il que le modèle. En 1574, en 1575 et en 1580, il déploie son activité pour Nicolò Gaddi, en tant que tailleur de gemmes et expert en antiquités.

—  Marguerite KRASSILNIKOFF

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marguerite KRASSILNIKOFF, « DOMENICO DE' CAMMEI (actif fin XVe-déb. XVIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/domenico-de-cammei/