DIMANCHE DES RAMEAUX ET DE LA PASSION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fête chrétienne mobile, le dimanche des Rameaux précède celui de Pâques et marque le début de la semaine sainte. Il commémore l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, épisode relaté par les Évangiles (Matth. xxi, 1-10 ; Marc xi, 1-10 et Luc xix, 29-38).

De nombreuses Églises associent ce jour de fête à la procession rituelle des Rameaux, célébrée en mémoire des branches de palmier arrachées par la foule pour accueillir Jésus. Des branches d'arbres divers ont été choisies pour la circonstance, suivant le lieu – buis en France et en Allemagne, saule en Pologne et en Russie, olivier ou palmier dans les pays méditerranéens et africains. Vers la fin du ive siècle, la nonne Éthérie, en pèlerinage à Jérusalem, décrit une telle procession dans son récit de voyage, Peregrinatio AEtheriae. Dans le monde occidental, une première mention de ces processions se trouve dans le Sacramentaire de Bobbio (viiie s.). La bénédiction des rameaux apparaît au Moyen Âge : la procession débute dans une église, parvient dans une autre où les rameaux sont bénis, puis retourne à son point de départ pour terminer la liturgie. Cette liturgie se caractérise par le récit chanté que font trois diacres de la Passion du Christ (Matth. xxvi, 36 ; xxvii, 54). Les parties musicales réservées aux fidèles étaient parfois chantées par un chœur. Par suite des réformes liturgiques de 1955 et 1969, la cérémonie des rameaux fut légèrement simplifiée, pour mettre l'accent sur les souffrances et la mort du Christ. La nouvelle liturgie romaine commence donc par le même dimanche des Rameaux, appelé désormais dimanche de la Passion. Après bénédiction et procession des rameaux, cette liturgie est centrée sur une longue lecture de la Passion, dont les différentes parties sont confiées soit au prêtre, à des lecteurs ou à l'assemblée des fidèles.

Dans le rite byzantin, l'eucharistie du dimanche des Rameaux est suivie d'une procession, au cours de laquelle le prêtre porte l'icône représentant les événements commémorés. Tandis que les Églises anglicanes ont renoué, au xixe siècle, avec certaines de ces traditions, la plupart des Églises protestantes célèbrent le dimanche des Rameaux sans cérémonie rituelle particulière. Ces dernières lui accordent néanmoins une place grandissante.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« DIMANCHE DES RAMEAUX ET DE LA PASSION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimanche-des-rameaux-et-de-la-passion/