ALCOOLISME FŒTAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis 2007, toutes les bouteilles d'alcool en France comportent un pictogramme pour mettre en garde les femmes enceintes sur les risques de la consommation d'alcool pour le fœtus. Bien qu'à peine visible, ce dessin a constitué une petite révolution dans notre pays viticole, en symbolisant le message que toute consommation d'alcool peut être dangereuse pendant la grossesse. Repoussée pendant plusieurs années, cette mesure, imposée par l'arrêté ministériel du 2 octobre 2006, a été adoptée après la plainte pour défaut d'information déposée contre l'État par une petite association de Roubaix (Esper, pour Écoute, Santé, Parents, Enfants, Respect), représentant quatre femmes qui avaient donné naissance à des enfants atteints d'un syndrome d'alcoolisation fœtale.

Chaque année, on estime qu'entre sept cents et trois mille enfants naissent en France atteints de ce syndrome, qui associe une petite taille, des traits physiques caractéristiques touchant en particulier la face, parfois des malformations, notamment cardiaques, et un retard mental. Cette fourchette très large souligne à quel point les conséquences fœtales de l'alcool restent méconnues et mal diagnostiquées, même dans leurs expressions les plus spectaculaires. La consommation d'alcool au cours de la grossesse serait la première cause de retard mental acquis de l'enfant. Les formes moins sévères du syndrome d'alcoolisation fœtale toucheraient jusqu'à 1 nouveau-né sur 200. Les risques de malformation sont présents au premier trimestre de la grossesse, quand les organes sont en formation. Mais les effets de l'alcool sur la croissance et le développement du cerveau se poursuivent tout au long de la grossesse et même après l'accouchement, en cas d'allaitement maternel.

Le syndrome d'alcoolisation fœtale est lié à des consommations importantes d'alcool, évaluées à plus de six verres par jour. Cependant pour une même consommation, les effets sont très variables d'une femme à une autre, soulignant l'importance des facteurs de vulnérabilité individuelle, et les prises ponctuelles massives d'alcool apparaissent particulière [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ALCOOLISME FOETAL  » est également traité dans :

ALCOOLISME

  • Écrit par 
  • Marie CHOQUET, 
  • Michel CRAPLET, 
  • Henri PÉQUIGNOT, 
  • Alain RIGAUD, 
  • Jean TRÉMOLIÈRES
  •  • 10 033 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une drogue nationale »  : […] L'accès à cette drogue « ordinaire » est toujours facile en France, en particulier parce que la taxation des boissons alcooliques est faible et que le vin jouit d'un privilège fiscal. La situation s'améliore cependant puisque la consommation moyenne est passée de 19 litres d'équivalent alcool pur par habitant et par an en 1960 à 11 litres en 2002 (cf. tableau) , et que cette baisse a permis une di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcoolisme/#i_97186

NAISSANCE - Néonatologie

  • Écrit par 
  • Lucien MICHON
  •  • 4 252 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les malformations à révélation secondaire »  : […] Certains enfants sur lesquels rien n'attirait l'attention vont dans les premiers jours révéler de graves anomalies. Les malformations digestives de type occlusif se caractérisent par l'absence d'élimination du méconium, les vomissements opiniâtres et souvent verdâtres. À la radio de l'abdomen, distensions gazeuses, niveaux liquides ou abdomen sombre confirment le diagnostic. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-neonatologie/#i_97186

Pour citer l’article

Chantal GUÉNIOT, « ALCOOLISME FŒTAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcoolisme-foetal/