Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HUBEL DAVID (1926-2013)

Le neurobiologiste américain d'origine canadienne David Hubel a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1981, conjointement à Torsten Wiesel (né en 1924) et simultanément à Roger Sperry, pour leurs travaux sur les fonctions cérébrales. David Hubel et Torsten Wiesel ont identifié ensemble la manière dont les circuits cérébraux de l'information dans le système visuel se mettent en place pendant le développement postnatal.

David Hubel et Torsten Wiesel

David Hubel et Torsten Wiesel

David Hunter Hubel est né le 27 février 1926 à Windsor (Ontario, Canada). Il fait ses études à l'université McGill, à Montréal, où il achève son deuxième cycle en 1947 et obtient son doctorat en médecine en 1951. Il travaille à l'Institut de neurologie de Montréal puis à l'école de médecine Johns-Hopkins de Baltimore en 1958. C’est là que débute sa collaboration avec Torsten Wiesel. En 1959, ils rejoignent ensemble l'Institut de recherche militaire Walter-Reed et commencent leurs recherches en commun.

L'un de leurs travaux les plus marquants est l'analyse du trajet de l'influx nerveux de la rétine vers les centres sensoriels et moteurs du cerveau. À l'aide de minuscules électrodes de tungstène, ils enregistrent les décharges électriques induites dans les fibres nerveuses individuelles et les cellules cérébrales en réponse au stimulus de la lumière sur la rétine, et la manière dont l'information est transmise et analysée dans le cerveau. Ils montrent en particulier comment des représentations complexes peuvent être construites dans les colonnes du cortex visuel à partir de signaux simples issus de cellules rétiniennes isolées. Leur travail porte également sur l’influence des signaux émis d’un œil sur les neurones récepteurs des signaux de l’autre œil et sur la vision binoculaire s’établissant pendant les premières périodes de la vie, si les deux yeux sont fonctionnels. Ces résultats ont des conséquences importantes pour certaines pathologies de la vision chez l’enfant, comme certaines amblyopies.

David Hubel devient professeur de physiologie en 1965 et reçoit le titre de « professeur George Packer Berry » de l'école de médecine de l'université Harvard en 1968. Il prend la nationalité américaine en 1953. Il meurt le 22 septembre 2013, à Lincoln (Massachusetts).

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

David Hubel et Torsten Wiesel

David Hubel et Torsten Wiesel

Autres références

  • PLASTICITÉ CÉRÉBRALE

    • Écrit par Jean-Claude DUPONT
    • 7 548 mots
    • 6 médias
    ...cérébral qui verra les découvertes les plus spectaculaires lorsque sera montrée l'étroite spécificité du cortex visuel et de son organisation par David H. Hubel et Torsten N. Wiesel (Prix Nobel de physiologie ou médecine 1981, avec Roger W. Sperry). Ces deux chercheurs entreprennent en effet de...
  • VISION - Neurophysiologie visuelle

    • Écrit par Jean BULLIER
    • 9 713 mots
    • 4 médias
    L'étude des bases structurelles de la sélectivité à l'orientation des neurones de l'aire V1 a donné lieu à de nombreux travaux depuis la découverte de cette sélectivité par Hubel et Wiesel en 1962. L'hypothèse initiale était que la première étape de la sélectivité à l'orientation est réalisée dans une...
  • WIESEL TORSTEN (1924- )

    • Écrit par Universalis
    • 252 mots

    Neurobiologiste suédois, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1981, conjointement à David Hubel et Roger Sperry, pour leurs travaux sur les fonctions cérébrales. Torsten Wiesel et David Hubel ont étudié en particulier le cortex visuel, situé dans les lobes occipitaux du cerveau.

    Torsten...

Voir aussi