HUBEL DAVID (1926-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Neurobiologiste américain d'origine canadienne, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1981, conjointement à Torsten Wiesel et Roger Sperry, pour leurs travaux sur les fonctions cérébrales. David Hubel et Torsten Wiesel ont identifié ensemble les mécanismes de transmission de l'information dans le système visuel.

David Hunter Hubel est né le 27 février 1926 à Windsor (Ontario). Il fait ses études à l'université McGill, à Montréal, où il achève son deuxième cycle en 1947 et obtient son doctorat en médecine en 1951. Il travaille à l'institut de neurologie de Montréal et à l'école de médecine Johns Hopkins, où débute sa collaboration avec Torsten Wiesel. En 1959, ils rejoignent ensemble l'institut de recherche militaire Walter-Reed et commencent leurs recherches en commun.

L'un de leurs travaux les plus marquants est l'analyse du trajet de l'influx nerveux de la rétine vers les centres sensoriels et moteurs du cerveau. À l'aide de minuscules électrodes, ils enregistrent les décharges électriques induites dans les fibres nerveuses individuelles et les cellules cérébrales en réponse au stimulus de la lumière sur la rétine, et la manière dont l'information est transmise et analysée dans le cerveau.

David Hubel devient professeur de physiologie en 1965 et reçoit le titre de professeur George Packer Berry de l'école de médecine de l'université Harvard en 1968. Il a pris la nationalité américaine en 1953. Il meurt le 22 septembre 2013, à Lincoln (Massachusetts).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  HUBEL DAVID (1926-2013)  » est également traité dans :

CERVEAU HUMAIN

  • Écrit par 
  • André BOURGUIGNON, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Cyrille KOUPERNIK, 
  • Pierre-Marie LLEDO, 
  • Bernard MAZOYER, 
  • Jean-Didier VINCENT
  •  • 17 091 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Modifications des colonnes corticales après privations sensorielles au cours du développement »  : […] La plasticité du système visuel chez les vertébrés supérieurs, pour lesquels les expériences neurochirurgicales étaient impossibles, est explorée par et Wiesel dès le début des années 1960. Il s'agit de modifier l'expérience sensorielle de l'animal au cours de son développement et d'en étudier les conséquences sur l'organisation fonctionnelle du cortex. Il existe des périodes critiques du dévelo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-humain/#i_39266

VISION - Neurophysiologie visuelle

  • Écrit par 
  • Jean BULLIER
  •  • 9 811 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'aire V1 »  : […] L'activité neuronale provenant de la rétine, relayée par les neurones du corps genouillé latéral, est transférée au niveau de l'aire V1, une région du cortex cérébral située à l'arrière du cerveau, qui est reconnaissable par la distribution de ses neurones en différentes couches et qui correspond à l'aire 17 de Brodmann (fig. 7 ). Comme dans le corps genouillé latéral, on retrouve dans V1 une repr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-neurophysiologie-visuelle/#i_39266

WIESEL TORSTEN (1924- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 251 mots

Neurobiologiste suédois, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1981, conjointement à David Hubel et Roger Sperry, pour leurs travaux sur les fonctions cérébrales. Torsten Wiesel et David Hubel ont étudié en particulier le cortex visuel, situé dans les lobes occipitaux du cerveau. Torsten Nils Wiesel est né le 3 juin 1924 à Uppsala (Suède). Il achève ses études de médecine en 1954, à l'institut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torsten-wiesel/#i_39266

Pour citer l’article

« HUBEL DAVID - (1926-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-hubel/