SLOBIN DAN (1939- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dan I. Slobin obtient en 1960 un bachelor en psychologie à l’université du Michigan. En 1964, après avoir suivi les enseignements de Roger Brown, Eric Lenneberg, George Miller et Jerome Bruner – tout en assistant à certains séminaires de Noam Chomsky au Massachusetts Institute of Technology (MIT) voisin –, il devient docteur en psychologie sociale au Centre d’études cognitives de l’université Harvard au moment de la « révolution cognitive ». Il a par la suite effectué l’ensemble de sa carrière à l’université de Californie à Berkeley dont il est actuellement professeur émérite en psychologie et linguistique.

Dan Slobin est mondialement connu comme éminent spécialiste de l’étude du développement du langage chez l’enfant dans le contexte de communautés linguistiques parlant des langues structuralement fort contrastées (anglais, turc, serbo-croate, espagnol, hébreu, néerlandais, français, langue des signes…).

Dan Slobin considère les différences structurales et typologiques des langues qu’il a analysées comme étant le reflet de la diversité des manières utilisées par les langues pour traduire les concepts qu’elles incarnent. Il démontre particulièrement l’intérêt de son approche grâce à l’analyse comparative des différences interlinguistiques dans le traitement des informations spatiales et du mouvement (par exemple dans « Le garçon traverse la rivière à la nage »/« The boy swims across the river »). Il se situe ainsi, quoique d’une manière plus nuancée, dans le droit fil de l’hypothèse Sapir-Whorf, selon laquelle chaque langue façonne la vision du monde de celui qui la parle. Son approche « fonctionnelle », souvent résumée par l’expression thinking for speaking, lui sert d’identifiant et de bannière. Elle le différencie assez nettement du courant chomskien qui conçoit, invariablement, l’acquisition du langage comme un ensemble de processus universels indépendants du développement cognitif.

Dan Slobin est également connu des chercheurs et des cliniciens par le Frog-Story Project, conçu avec Ruth Berman dans les années 1980 et qui repose sur la mise au point d’une histoire sans paroles, laquelle permet, grâce à ses vingt-quatre images, d’obtenir et de comparer des productions narratives d’enfants de langues et d’âges différents.

—  Jean-Luc NESPOULOUS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SLOBIN DAN (1939- )  » est également traité dans :

LANGAGE ACQUISITION DU

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 4 942 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La conquête de la grammaire et la variabilité interlangues »  : […] Dans sa conquête de la grammaire, l’enfant doit résoudre deux tâches essentielles : d’une part, isoler les éléments grammaticaux de la langue et les règles qui président à leur ordre, et, d’autre part, déterminer le sens des différentes structures de sa langue. La mesure classique de la syntaxe émergente est la longueur moyenne des énoncés M.L.U. ( Mean Length Utterance ) en termes de nombre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-langage/#i_56814

LANGAGE (FONCTIONS DU)

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 510 mots

Dans le chapitre « L'approche cognitive »  : […] Mais c'est surtout dans le cadre des approches cognitives du langage que la dimension représentationnelle du langage a trouvé ses défenseurs les plus ardents. En linguistique, comme en philosophie et en psychologie, la question des liens entre le langage et la pensée a en effet resurgi à la faveur du développement des sciences cognitives. Pour les tenants du paradigme classique du cognitivisme, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langage-fonctions-du/#i_56814

ACQUISITION DE LA SYNTAXE

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 1 216 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’acquisition syntaxique repensée : les recherches interlangues »  : […] Depuis plus de trente ans, l’essor des recherches interlangues a permis d’évaluer l’impact des caractéristiques typologiques des langues dans la découverte par l’enfant des structures grammaticales de sa langue et de récuser ainsi l’idée d’universalité. Au terme d’une entreprise pionnière de grande ampleur, (l’analyse d’une quarantaine de langues) Dan Slobin (1985) a proposé les principes opérati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-de-la-syntaxe/#i_56814

UNIVERSAUX, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 4 975 mots

Dans le chapitre « L'approche cognitive  »  : […] Cette orientation récente de la typologie linguistique en direction de la cognition participe d'un mouvement plus vaste. De nombreux courants linguistiques se réclamant d'une approche cognitive des langues se sont en effet, depuis quelques années, penchés à leur tour sur la question des universaux du langage. Citons par exemple les « grammaires cognitives » américaines (George Lakoff, Ronald Lang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universaux-linguistique/#i_56814

Pour citer l’article

Jean-Luc NESPOULOUS, « SLOBIN DAN (1939- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dan-slobin/