SACHS CURT (1881-1959)

Le musicologue américain d'origine allemande Curt Sachs naît à Berlin, le 29 juin 1881. Dans sa jeunesse, il prend des leçons de piano, de théorie musicale et de composition. Puis il étudie l'histoire de l'art et l'histoire de la musique à l'université de Berlin, où il obtient en 1904 un doctorat pour sa thèse sur les sculptures de Verrocchio. Après plusieurs années comme historien et critique d'art, au cours desquelles il collabore au mensuel d'histoire de l'art Monatshefte für kunstwissenschaftliche Literatur et travaille au musée des Arts décoratifs de Berlin, Curt Sachs décide de recentrer sa carrière uniquement sur la musique. Après une interruption due à son service militaire durant la Première Guerre mondiale, il revient à Berlin, où il est nommé en 1919 conservateur de la collection d'État d'instruments de musique (Staatliche Instrumentensammlung). Très vite, il réorganise cette extraordinaire collection et fait restaurer de nombreux instruments. Il commence aussi à enseigner à l'université de Berlin où, en 1928, il est nommé professeur en même temps qu'à l'Académie nationale de musique.

De confession juive, Curt Sachs est démis de toutes ses fonctions académiques en 1933 et doit quitter l'Allemagne. Il se réfugie d'abord à Paris, où il rejoint André Schaeffner au musée du Trocadéro (futur musée de l'Homme) et est invité comme professeur à la Sorbonne. L'année suivante, il commence à réaliser une série d'enregistrements, L'Anthologie sonore, qui constitue un guide inappréciable sur les sonorités réelles des musiques anciennes. En 1937, il s'établit aux États-Unis, où il enseigne à l'université de New York (1937-1953) et remplit le rôle de consultant auprès de la bibliothèque publique de la ville. Il meurt à New York, le 5 février 1959.

Considéré comme un des fondateurs de l'organologie moderne – étude de la nature et de l'histoire des instruments de musique –, il travaille avec Erich von Hornbostel à la création d'une méthode de classifications des instruments de musique qui fait encore référence. Son Real-Lexikon der Musikinstrumente (1913, 2e éd. 1964) constitue la référence historique en matière d'instruments de musique. Parmi les autres œuvres de Curt Sachs figurent notamment Die Musikinstrumente Indiens und Indonesiens (1915, 2e éd. 1923), Die Musikinstrumente des alten Ägyptens (1921), Musik der Altertums (1924), Vergleichende Musikwissenschaft (1930), Eine Weltgeschichte des Tanzes (1933) et The Commonwealth of Art : Style in the Fine Arts, Music and the Dance (1946).

—  Universalis

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification


Autres références

«  SACHS CURT (1881-1959)  » est également traité dans :

ETHNOLOGIE - Ethnomusicologie

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 6 977 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'école de Berlin »  : […] alors la discipline vergleichende Musikwissenschaft, musicologie comparée. Hornbostel établit avec Curt Sachs la première grande classification de tous les instruments connus dans le monde, posant ainsi les fondements de l'une des branches de l'ethnomusicologie, l'organologie, qui répartit aujourd'hui les instruments […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnomusicologie/#i_92144

PERCUSSION, musique

  • Écrit par 
  • Jean GAUTHIER, 
  • Sylvio GUALDA, 
  • Paul MÉFANO
  •  • 5 622 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Classification et genres »  : […] Au début du xxe siècle, Victor Mahillon (1841-1924) et Curt Sachs (1881-1959) désignèrent cette dernière catégorie d'instruments respectivement par les termes d'autophones et d'idiophones, voulant préciser par là que le corps sonore était la totalité de l'instrument lui-même, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/percussion-musique/#i_92144

Pour citer l’article

« SACHS CURT - (1881-1959) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/curt-sachs/