CRISTAUX LIQUIDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Propriétés physiques remarquables

Les cristaux liquides présentent des propriétés optiques tout à fait inhabituelles qui sont à la base de nombreuses applications.

Les phases nématiques ou smectiques A (dont les molécules sont perpendiculaires au plan des couches) constituent des milieux optiquement uniaxes ; les cholestériques, eux, du fait de leurs structures périodiques, donnent lieu à des réflexions de Bragg dans le domaine des longueurs d'ondes optiques. D'autres milieux manifestent de telles propriétés ; cependant, dans le cas des cristaux liquides, ces propriétés se révèlent au sein d'un milieu fluide et, par conséquent, d'un substrat malléable et très sensible aux perturbations extérieures qui modifient l'ordre orientationnel du milieu. Les cristaux liquides sont ainsi de bons détecteurs optiques de très faibles perturbations (température, champ électrique ou champ magnétique, pression, agent chimique, etc.).

La majeure partie des applications découlent de la propriété originale qu'ont les cristaux liquides d'être facilement orientés par un champ électrique ou magnétique.

Action d'un champ électrique

L'énergie d'un ensemble de molécules soumises à un champ électrique E→ s'écrit :

Cette expression suppose la convention d'Einstein qui consiste à effectuer une sommation sur les indices répétés.

Le moment électrique d'une molécule i a pour expression :

αEijE est le moment induit, mE0i le moment permanent et αEij le tenseur de polarisabilité électrique. On a donc l'énergie de l'ensemble des molécules :

L'orientation coopérative des molécules s'effectue de façon à minimiser la valeur de l'énergie WE. Comme αij est une quantité toujours positive, la valeur WE dépend de l'importance des moments permanents et induits, qui peuvent parfois jouer un rôle antagoniste, d'autant plus que les dépendances fréquentielles et thermiques des contributions permanentes et induites sont très différentes. Suivant les molécules et les conditions expérimentales, on peut donc avoir deux comportements :

– l'alignement des molécules dans la direction du champ électrique (anisotropie diélectri [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages



Médias de l’article

Passage du solide cristallin au liquide isotrope

Passage du solide cristallin au liquide isotrope
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Nématiques et smectiques

Nématiques et smectiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Polymorphisme

Polymorphisme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Truxène et du Triphénylène : dérivés

Truxène et du Triphénylène : dérivés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CRISTAUX LIQUIDES  » est également traité dans :

CHOLESTÉROL

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 5 925 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La molécule de cholestérol »  : […] La structure chimique de la molécule de cholestérol (fig. 1) met en évidence, substitués sur le noyau cyclique planaire, d'une part, une chaîne hydrocarbonée hydrophobe, sur le carbone 17, d'autre part, un groupe OH polaire hydrophile sur le carbone 3 (voir la nomenclature numérique complète dans l'article stéroïdes , fig. 1). La molécule de cholestérol est une molécule amphiphile (pourvue d'aff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cholesterol/#i_30624

CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

  • Écrit par 
  • Michel BAPTISTE, 
  • Pierre BRARD, 
  • Jean COLLET, 
  • Michel FAVREAU, 
  • Tony GAUTHIER
  •  • 17 482 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le cinéma en relief  »  : […] Ce procédé n'est pas l'apanage des parcs d'attractions. Il a été utilisé à plusieurs reprises pour des films de fiction, comme le célèbre Dial M for Murder ( Le crime était presque parfait ) d'Alfred Hitchcock (1954), mais la dimension ajoutée par le relief à un film narratif n'a pas été ressentie comme indispensable au public des salles obscures. De ce fait, les sociétés de production n'ont pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-techniques-du-cinema/#i_30624

CRISTAUX

  • Écrit par 
  • Marc AUDIER, 
  • Michel DUNEAU
  •  • 7 291 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La cristallographie »  : […] La science des cristaux naît véritablement au xviii e  siècle, lorsqu'elle se distingue de la minéralogie dont l'histoire, jalonnée par les noms d'Aristote, d'Avianne et de Georgius Agricola, est beaucoup plus longue. L'idée que toute matière, solide, liquide ou gazeuse, est faite d'unités microscopiques élémentaires remonte pourtant à Platon pour qui ces particules fondamentales n'ont que cinq fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux/#i_30624

ÉLECTRONIQUE INDUSTRIE

  • Écrit par 
  • Michel-Henri CARPENTIER
  •  • 14 320 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Évolution des composants »  : […] Cependant, il ne suffisait pas d'avoir énoncé les grandes lois de l'électromagnétisme et d'avoir obtenu des liaisons à relativement courte distance ; il fallait disposer des organes (composants) capables, à court terme, d'émettre des puissances élevées et d'améliorer la sensibilité des récepteurs, et, à plus long terme, de manipuler et de filtrer les signaux reçus. Plusieurs découvertes essentiel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/industrie-electronique/#i_30624

FLUIDE, physique

  • Écrit par 
  • Étienne GUYON
  •  • 1 356 mots

Dans le chapitre « Quelques types de fluides »  : […] La viscosité ne suffit pas à caractériser de nombreux systèmes fluides. Sans entrer dans le détail de systèmes dont les propriétés d'écoulement n'obéissent pas à la loi de Newton, quelques espèces fluides se dégagent. Tout d'abord, de nombreux matériaux apparaissent solides si on les sollicite assez vite et liquides dans le cas contraire. On parle de viscoélasticité pour caractériser de tels comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fluide-physique/#i_30624

FRIEDEL GEORGES (1865-1933)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 466 mots

Né à Mulhouse en 1865, le cristallographe et géologue Georges Friedel était le fils de Charles Friedel (1832-1899), chimiste de renom. Un des premiers élèves de l'École alsacienne fondée à Paris sur des principes libéraux par son père et le chimiste Philippe de Clermont, il entre à l'École polytechnique en 1885 après un passage par le lycée Louis-le-Grand. Il épouse Hélène Berger-Levrault, fille d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-friedel/#i_30624

GENNES PIERRE-GILLES DE (1932-2007)

  • Écrit par 
  • Étienne GUYON
  •  • 2 736 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La matière molle »  : […] Un autre thème d'intérêt – les cristaux liquides – s'ouvre pour de Gennes et le conduit à mettre en place un nouveau groupe de recherche expérimentale et théorique à Orsay. Ces matériaux organiques sont constitués de molécules allongées comme des grains de riz ; ils forment des phases intermédiaires entre le cristal et le liquide isotrope. Elles avaient été décrites dans les années 1930 par Georg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-gilles-de-gennes/#i_30624

GUYON ÉTIENNE (1935- )

  • Écrit par 
  • Pierre-Gilles DE GENNES
  •  • 1 206 mots

Né en 1935 à Paris, Étienne Guyon est un normalien, formé d'abord par André Guinier dans le domaine de la physique des rayons X, en 1958. Parti ensuite pour les États-Unis, il travaille brièvement avec Frederic Seitz sur les défauts dans les cristaux. Revenu à Orsay en 1962, il devient 1'un des membres fondateurs du Groupe de supraconductivité (un supraconducteur est un métal qui, à basse tempéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-guyon/#i_30624

ISOTROPIE & ANISOTROPIE

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 738 mots

Au sens général du terme, une grandeur physique (macroscopique ou microscopique) est anisotrope, ou isotrope, selon qu'elle dépend ou non de la direction suivant laquelle on la mesure. Ainsi, la densité d'un corps homogène ou la fonction de distribution des vitesses à l'équilibre thermodynamique sont des grandeurs isotropes, tandis que cette même fonction de distribution en régime de transport es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isotropie-et-anisotropie/#i_30624

MATIÈRE (physique) - États de la matière

  • Écrit par 
  • Vincent FLEURY
  •  • 5 801 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La richesse des états de la matière »  : […] La thermodynamique peut donc s'appliquer à des propriétés très différentes du caractère fluide ou solide d'un corps et, partant, va permettre l'exploration d'états nouveaux d'un système. Ces états constituent autant d'aspects intéressants de « manière d'être » pertinente de la matière, et le xx e  siècle verra une explosion de sujets relatifs à ces propriétés nouvelles. Sans entrer dans les détail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etats-de-la-matiere/#i_30624

MATIÈRE (physique) - État liquide

  • Écrit par 
  • Jean-Louis RIVAIL
  •  • 3 245 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les potentiels intermoléculaires et les modèles de l'état liquide »  : […] Pour comprendre théoriquement l'état liquide, il convient d'avoir en mémoire qu'il existe toujours entre deux molécules neutres des forces présentant un caractère attractif à courte distance, que l'on nomme forces de Van der Waals. Elles se manifestent par un minimum de la courbe de variation de l'énergie d'interaction u ( r ) avec la distance. Dans le cas le plus simple, celui de deux atomes de g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-liquide/#i_30624

MATIÈRE (physique) - Transitions de phase

  • Écrit par 
  • Nino BOCCARA
  •  • 6 909 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Recherche des paramètres d'ordre »  : […] Pour pouvoir définir un paramètre d'ordre, il faut que, lors de la transition, le passage d'une phase à l'autre s'accompagne de la perte de certains éléments de symétrie. Dans le cas déjà cité de la transition paramagnétique-ferromagnétique, l'aimantation joue le rôle de paramètre d'ordre. Pour les alliages, dans la phase désordonnée, certains sites de la structure sont équivalents. Permuter entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-transitions-de-phase/#i_30624

MÉSOMORPHE ÉTAT

  • Écrit par 
  • Jacques SIMON
  •  • 3 041 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Cristaux liquides thermotropes »  : […] En 1888, un botaniste, F. Reinitzer, remarqua que la fusion d'un sel de cholestérol (le benzoate de cholestéryle) donnait lieu à l'apparition d'une substance liquide trouble qui ne se clarifiait qu'à quelque 30  0 C au-dessus du point de fusion. Le physicien O.  Lehmann remarqua que ce liquide trouble présentait quelques-unes des propriétés généralement associées aux cristaux ; en particulier, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-mesomorphe/#i_30624

OLED (organic light emitting diode) ou DIODE ÉLECTROLUMINESCENTE ORGANIQUE

  • Écrit par 
  • Pascale JOLINAT
  •  • 1 687 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Vers une production industrielle »  : […] De nombreux prototypes d’afficheurs et d’écrans de visualisation reposant sur la technologie organique ont été réalisés. Le premier objet commercialisé fut un afficheur pour autoradio de la marque Pioneer en 1997. Au-delà de l’intérêt commercial, celui-ci a démontré la viabilité de cette technologie, en particulier concernant la durée de vie des composants. Ce n’est qu’en 2008 que Sony commerciali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oled-diode-electroluminescente-organique/#i_30624

PHOTOGRAPHIE - Procédés de prise de vue numérique

  • Écrit par 
  • André CHABANETTE
  •  • 6 034 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Moniteur couleur à cristaux liquides et à matrice active TFT (thin film transistor) »  : […] Pratiquement tous les appareils photographiques numériques possèdent un écran couleur à cristaux liquides et à matrice TFT, qui est généralement placé au dos de l'appareil. Il peut servir à la fois de viseur (pré-visualisation) et de lecteur (contrôle des images enregistrées), ce qui évite d'avoir à coller l'œil sur l'appareil et permet à deux personnes de contrôler le sujet visé si cet écran est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-procedes-de-prise-de-vue-numerique/#i_30624

TÉLÉVISION - Nouvelles télévisions

  • Écrit par 
  • Dominique NASSE
  •  • 9 026 mots

Dans le chapitre « Les écrans »  : […] Si, jusqu'à l'introduction de la télévision numérique, la réception en modulation d'amplitude à bande latérale atténuée est restée inchangée, la structure et la technologie des récepteurs ont subi d'importantes transformations. Les tubes cathodiques ont été longtemps le système de visualisation dominant, voire unique, et se sont beaucoup améliorés. La stabilité des réglages (et notamment des conv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/television-nouvelles-televisions/#i_30624

TRANSITION ORDRE-DÉSORDRE

  • Écrit par 
  • Hubert CURIEN
  •  • 4 690 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Autres exemples »  : […] Pour simplifier l'exposé, nous avons surtout raisonné sur des cas simples et en particulier, pour le désordre réticulaire , sur le cas des alliages simples. Mais, dans le domaine structural, le phénomène se manifeste également dans les cristaux mixtes ou solutions solides dans lesquels deux atomes ont des caractères chimiques assez semblables et des tailles assez voisines pour pouvoir se substitu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transition-ordre-desordre/#i_30624

Voir aussi

Pour citer l’article

Henry GASPAROUX, « CRISTAUX LIQUIDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-liquides/