CRAU ET FOS-SUR-MER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Crau, qui couvre 60 000 hectares, dessine un cône alluvial très aplati construit par la Durance quaternaire depuis le pertuis de Lamanon et les Alpilles, au nord, jusqu'au golfe de Fos-sur-Mer, au sud. La surface de la Crau, qui étonne par sa platitude, est recouverte de galets ronds et polis. En profondeur, la nappe phréatique, bien alimentée, a pu être exploitée par l'agriculture et l'industrie de Fos-sur-Mer.

Provence-Alpes-Côte d'Azur : carte physique

Provence-Alpes-Côte d'Azur : carte physique

Carte

Carte physique de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Les paysages agricoles sont très contrastés : ils opposent la vieille agriculture des grands mas dispersés, vouée à l'élevage semi-extensif des moutons, et les nouveaux périmètres irrigués. Le paysage de la Crau sèche, non irriguée, est celui d'une immense steppe à moutons sans arbres, sur de grandes étendues. La Crau est un pays sec où les précipitations ne dépassent guère 500 mm par an. Les vents du nord-ouest accélèrent l'évaporation. La végétation est de type xérique (adaptée à la sécheresse). C'est le « coussoul » à brachypodes rameux et à asphodèles qui se développe à perte de vue entre Arles et Fos-sur-Mer. La Crau a un écosystème de steppe caillouteuse où l'avifaune est particulièrement riche : on y dénombre 120 espèces d'oiseaux nicheurs, dont certaines en voie de disparition. Les « coussouls » sont des pâturages à moutons (le mot vient du bas latin qui signifie parcours) pâturés en novembre et de mars à mai après avoir été ranimés par les pluies d'automne et de printemps. Les effectifs ovins de Crau représentent environ 200 000 têtes de bétail. Les troupeaux ont de 1 000 à 3 000 têtes en général.

Les aménagements agraires et les irrigations ont profondément transformé les terres sèches. La Crau humide est vouée à la culture du foin, des légumes, des arbres fruitiers. Elle s'étend sur la partie septentrionale de la plaine, où la matrice de sables argileux et limoneux, rare ou absente au sud, est plus abondante parce que les terrains sont plus anciens. L'irrigation est assurée par le canal de Boisgelin-Craponne et par le canal de C [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire, agrégé de géographie, université de Provence

Classification

Pour citer l’article

Lucien TIRONE, « CRAU ET FOS-SUR-MER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/crau-et-fos-sur-mer/