CONTEXTE, critique littéraire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En critique littéraire, terme utilisé par plusieurs courants. La traditionnelle histoire littéraire s'est attachée, en particulier à la suite de Taine et de Lanson, à reconstituer une histoire de la littérature et des auteurs, parallèle à l'histoire proprement dite, dans l'intention d'expliquer ou en tout cas de comprendre les œuvres à partir de leur « extérieur biographique », en définissant aussi précisément que possible la génération à laquelle les écrivains appartiennent (J. Pommier et A. Thibaudet).

Des objectifs voisins caractérisent une tendance que l'on nomme abusivement « critique universitaire », avec une nuance ironique, et qui s'efforce d'établir une continuité rationnelle entre les documents, les sources, les fragments et le texte achevé. Une érudition minutieuse paraît capable de retracer, à travers différentes versions, l'élaboration progressive d'une œuvre et sa genèse. On établit parfois une distinction entre ce type de recherche, appelé en ce cas histoire littéraire, et la critique proprement créatrice. En un sens différent, et presque toujours suivi de « socio-historique », le terme est employé par les analyses à tendance marxiste qui cherchent à situer une œuvre littéraire dans le milieu qui l'a produite. La diversité des pratiques est grande, de même que les positions ; avec Lukács et, à sa suite, Goldmann, l'individualité de l'écrivain tend à céder la première place à la situation économique et sociale dans laquelle il vit, la notion même d'auteur disparaissant peu à peu au profit du groupe social conçu comme le sujet réel de la création artistique. Il est communément reproché à ces courants (parfois à tort) de négliger le texte au profit de ce qui n'est pas lui, son entour.

—  Jean-Yves POUILLOUX

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, agrégé des lettres classiques, maître de conférences en littérature française à l'université de Paris-VII

Classification

Autres références

«  CONTEXTE, critique littéraire  » est également traité dans :

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 910 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'esthétique de la réception »  : […] L'esthétique de la réception apparaît comme un compromis entre l'histoire littéraire et la philosophie herméneutique. À la question « comment faire encore de l'histoire littéraire après Heidegger ? », elle répond en mettant l'accent sur le lecteur, sur la relation du texte et du lecteur, sur le procès de la lecture. Son point de départ remonte à Husserl et à l'idée d'une conscience dans la lecture […] Lire la suite

INTERTEXTUALITÉ THÉORIE DE L'

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 4 301 mots

Dans le chapitre « Genèse du concept »  : […] La notion d'intertextualité reste, à son origine, indissociable des travaux théoriques du groupe Tel Quel et de la revue homonyme (fondée en 1960 et dirigée par Philippe Sollers ) qui diffusa les principaux concepts élaborés par ce groupe de théoriciens qui devaient marquer profondément leur génération. C'est à la période d'apogée de Tel Quel , en 1968-1969, que le concept clé d'intertextualité fi […] Lire la suite

POÉSIE

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT, 
  • Dominique VIART
  •  • 9 390 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sens »  : […] Les structures profondes dégagées à partir de l'analyse du vers ne concernent pas seulement la forme du poème, mais sa signification même, qui en est inséparable. La poésie tend à établir une équivalence entre signifiant et signifié, produite par une « retrempe alternée en le sens et la sonorité » (Mallarmé). La rime, par exemple, n'est pas une simple homophonie ; elle induit entre les mots qu'el […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Yves POUILLOUX, « CONTEXTE, critique littéraire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/contexte-critique-litteraire/