CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les systèmes d'assemblage

L'assemblage des profilés en tôle nécessite des fixations permettant de transmettre les efforts supportés par la structure. Parmi les systèmes actuellement développés en charpente métallique, on peut citer :

– les assemblages avec broches et fonctionnement par frottement des éléments en contact. Le rivetage et le boulonnage ressortissent à cette catégorie ;

– les assemblages avec soudure des éléments du contact. La continuité est assurée grâce au dépôt de métal à chaud.

Le rivetage et le boulonnage

Le rivetage à chaud consiste à introduire, dans un trou préalablement fait dans les tôles à assembler, un cylindre ayant une tête arrondie, chauffé au rouge, puis à écraser la partie sans tête de manière à agrafer les tôles. Cette opération nécessite un tour de main particulier, et la technique du rivetage, étant donné le manque de main-d'œuvre spécialisée dans ce métier, n'a plus l'importance qu'elle avait au début du xxe siècle. Les tôles assemblées ne sont pas traitées dans la zone de contact et les problèmes de corrosion, si les rivets ne sont pas assez rapprochés, sont difficiles à combattre faute d'entretien. Il faut également signaler l'impossibilité de démonter un assemblage sans détruire les rivets. Les boulons ont avantageusement remplacé les rivets car ils ne nécessitent que des opérations mécaniques de serrage. La diversité des épaisseurs à assembler dans une ossature conduit à de nombreux types de boulons. Il en résulte un coût élevé de ce type d'assemblage. Deux types sont à distinguer (fig. 2) : le premier correspond au cas où l'effort sollicitant l'assemblage est perpendiculaire à l'axe du boulon, et la résistance est assurée par le frottement des zones en contact jusqu'à une certaine limite conduisant soit à la rupture des boulons, soit à l'arrachement de la tôle la plus mince si celle-ci est trop faible par rapport au diamètre de boulon. Le second correspond au cas où l'effort sollicitant la tête assemblée est parallèle à l'axe des boulons. Il s'a [...]

Assemblage par boulons haute résistance

Dessin : Assemblage par boulons haute résistance

Dessin

Assemblage par boulons H.R. (haute résistance). La charpente métallique est constituée de profilés élémentaires qui sont assemblés par des boulons ou des rivets. Ce système permet de solidariser les éléments et de transmettre les efforts d'une pièce à l'autre. Dans certains cas... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Forth Bridge

Forth Bridge
Crédits : Alex Inglis/ Hulton Archive / Getty Images

photographie

Halle industrielle

Halle industrielle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Assemblage par boulons haute résistance

Assemblage par boulons haute résistance
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

John Hancock Center

John Hancock Center
Crédits : Peter Pearson/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : ingénieur des Ponts et Chaussées, professeur de constructions métalliques à l'École nationale des ponts et chaussées

Classification

Autres références

«  CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES  » est également traité dans :

ACIER - Technologie

  • Écrit par 
  • Louis COLOMBIER, 
  • Gérard FESSIER, 
  • Guy HENRY, 
  • Joëlle PONTET
  •  • 14 167 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Aciers de construction »  : […] On peut utiliser comme aciers de construction de simples aciers au carbone mais aussi, très souvent, des aciers alliés dès qu'il s'agit de pièces très sollicitées (les éléments d'alliage les plus fréquents sont le manganèse, le chrome, le nickel, le molybdène). Pour répondre aux exigences croissantes des mécaniciens, on a été conduit à élaborer un assez grand nombre d'aciers de construction qui […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture, sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 7 905 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le siècle de l'industrie »  : […] Au cours du xix e  siècle se produit une diversification sans précédent des techniques de construction. Au sein de cet ensemble de transformations, le développement de l'architecture métallique constitue le phénomène le plus marquant. Aux premiers édifices faisant appel à la fonte succèdent des constructions en fer puis en acier. Tandis que la fonte, qui résiste mal aux efforts de traction, est p […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Acier

  • Écrit par 
  • Philippe BOUDON
  •  • 3 246 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Influence de l'acier sur la construction »  : […] Le xix e  siècle est redevable à l'acier des nouvelles techniques de construction qu'il a promues – béton armé et construction métallique – et qui ont remis en question d'une manière fondamentale la syntaxe élaborée depuis des siècles par les constructeurs. Dans l'un et l'autre cas, le caractère technologique fondamental de l'acier est sa haute résistance à la traction. Sa résistance à la compres […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Fer et fonte

  • Écrit par 
  • Henri POUPÉE
  •  • 4 344 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les ponts métalliques »  : […] On avait, en effet, songé, dès le xviii e  siècle, au fer pour augmenter la portée des ponts ; mais le fer forgé était coûteux et fit échouer la tentative de Garin à Lyon, en 1755. Seule la fonte, par son bas prix et la simplicité de son moulage, pouvait permettre de découvrir rapidement les propriétés du métal. C'est donc en fonte que A. Darby réalise, en 1773-1779, le premier pont métallique, […] Lire la suite

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Construire aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 6 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une diversité structurelle sans précédent »  : […] Au cours des premières décennies du xx e  siècle, toute une série de nouveaux dispositifs structurels, comme les coques et les voiles minces, avaient vu le jour afin de permettre une utilisation plus efficace du béton armé dont l'usage s'était progressivement généralisé au tournant du siècle ainsi qu'en témoigne le succès d'une entreprise comme Hennebique. À partir des années 1940, c'est au tour […] Lire la suite

ARCHITECTURE MÉTALLIQUE À PARIS, XIXe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 188 mots

1803 Pont des Arts (Louis-Alexandre de Cessart et Jacques Dillon, architectes) ; reconstruit quasi à l'identique par Louis Arretche (1984). 1813 Coupole de la Halle au blé (François-Joseph Bélanger, architecte et F. Brunet, ingénieur). 1834 Pont du Carrousel (Antoine-Rémy Polonceau, ingénieur) ; reconstruit par Gustave Umbdenstock, architecte. 1836 L'ingénieur Camille Polonceau (fils d'Antoine […] Lire la suite

BRITANNIA BRIDGE

  • Écrit par 
  • Michel COTTE
  •  • 190 mots

Avec la réalisation du Britannia Bridge s'ouvre l'ère des grands ouvrages d'art métalliques de la révolution industrielle. Ce pont, permettant de franchir un bras de mer séparant le pays de Galles de l'île d'Anglesy, a été construit entre 1846 et 1850 par Robert Stephenson (1803-1859), déjà célèbre pour ses locomotives à vapeur. Comme les ponts suspendus ne sont pas assez rigides pour le trafic fe […] Lire la suite

EIFFEL GUSTAVE (1832-1923)

  • Écrit par 
  • Frédéric SEITZ
  •  • 1 596 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le constructeur métallique »  : […] Comme beaucoup d'ingénieurs constructeurs de la fin du xix e  siècle, Gustave Eiffel prône une utilisation du métal – matériau alors nouveau – qui met en valeur non seulement ses caractéristiques constructives, mais aussi ses propriétés plastiques. Les réalisations des Établissements Eiffel exploitent toutes les qualités mécaniques du fer : sa résistance, son élasticité, sa légèreté, sa durabil […] Lire la suite

HOLABIRD WILLIAM (1854-1923)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 346 mots

Architecte américain, né le 11 septembre 1854 à Amenia Union, dans l'État de New York, mort le 19 juillet 1923 à Evanston, dans l'Illinois. En 1875, William Holabird quitte l'académie militaire de West Point dans l'État de New York, où il est entré deux ans auparavant, et va s'installer à Chicago. Il travaille comme dessinateur pour William Le Baron Jenney, puis pour agence Burnham et Root. En 18 […] Lire la suite

MIMRAM MARC (1955- )

  • Écrit par 
  • Elsa COSSON
  •  • 673 mots

Pour cet architecte ingénieur né en 1955 à Paris, « le pont n'est pas un simple franchissement ». De fait, Marc Mimram envisage chaque projet sous des angles multiples, grâce à une formation pluridisciplinaire : architecte D.P.L.G. (diplôme par le gouvernement), titulaire d'une maîtrise de mathématiques, d'un D.E.A. de philosophie, il est également ingénieur des Ponts et Chaussées et diplômé de […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

François CIOLINA, « CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/constructions-metalliques/