COMICES CENTURIATES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Assemblée créée au ~ vie siècle à Rome pour les besoins de la nouvelle armée hoplitique et reposant sur des bases censitaires. À l'époque royale, elle ne groupe que ceux qui peuvent être mobilisés. À l'époque républicaine, elle représente l'ensemble du peuple en armes et, à cause de son caractère militaire, ne peut se réunir qu'en dehors de l'enceinte sacrée de Rome, sur le champ de Mars. Les citoyens sont répartis en fonction de leur âge et de leur fortune (qui définit leur possibilité d'équipement). L'assemblée comprend cent quatre-vingt-treize centuries groupées en cinq classes dont sont exclus les plus riches, placés dans les dix-huit centuries équestres ; la première classe compte quatre-vingts centuries, les deuxième, troisième et quatrième classes en comportent vingt chacune et la cinquième trente. Au-dessous des classes il existe deux centuries d'ouvriers, deux de musiciens et une de capite censi (citoyens sans fortune). Les attributions de cette assemblée restent très importantes jusqu'au principat. Sous la présidence des magistrats possédant l'imperium, elle procède à l'élection des magistrats supérieurs (consuls et préteurs). Elle peut voter des lois mais sans en avoir l'initiative ; elle a la possibilité d'intervenir lors des déclarations de guerre et des conclusions de traités ; sans doute aussi peut-elle s'occuper des procès à caractère politique et de la provocatio ad populum pour les causes capitales. Le système de vote accorde l'avantage aux plus riches puisqu'il part toujours d'une centurie équestre tirée au sort et passe ensuite à la première classe ; la majorité absolue des centuries peut ainsi être atteinte avant d'arriver à la fin de la première classe. Cependant, en ~ 179, une réforme laisse subsister les cinq centuries au-dessous des classes et les dix-huit centuries équestres en les privant, toutefois, de la possibilité de voter les premières ; cette réforme donne aussi soixante-dix centuries à la première classe et cent aux quatre autres classes ensemble. Avec le principat, le pouvoir des comices s'efface, malgré certaines apparences conservées jusqu'à Nerva.

—  Jean-Pierre MARTIN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  COMICES CENTURIATES  » est également traité dans :

CENTURIE ROMAINE

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 502 mots

La notion de centurie, dans le monde romain, présentait l'étonnante particularité de ne jamais correspondre au nombre cent ; elle désignait un ordre de grandeur qui se situait le plus souvent entre soixante et quatre-vingts, parfois bien au-delà. On peut se demander ce qui expliquerait une telle imprécision. Ce terme était employé dans trois contextes différents, et tout d'abord dans le domaine mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centurie-romaine/#i_42342

CONSUL, Rome

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 332 mots

Les deux consuls occupent la plus haute magistrature de Rome. Héritiers des rois, ils ont repris leurs pouvoirs : ils possèdent l' imperium domi et militiae (commandement civil et militaire), la potestas (capacité d'intimer des ordres), ils peuvent réunir le Sénat et le peuple, intervenir en justice ( coercitio ) et prendre les au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consul-rome/#i_42342

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Les origines

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 5 635 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tradition et la royauté étrusque »  : […] L'annalistique présente le règne des souverains étrusques comme il suit. Un Corinthien, du nom de Démarate, exilé de sa patrie, s'était installé à Tarquinies. Son fils, Lucumon, époux d'une Étrusque de haut rang, Tanaquil, vient à son tour s'établir à Rome où les présages les plus favorables marquent son arrivée. Après avoir pris le nom de Lucius Tarquinius, il se fait élire roi par le peuple à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-les-origines/#i_42342

Pour citer l’article

Jean-Pierre MARTIN, « COMICES CENTURIATES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/comices-centuriates/