CŌLA ou CHOLA LES (IXe-XIIIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'une des composantes du Trairajya (« Trois-Royaumes ») tamouls, c'est-à-dire l'une des trois régions constituant le Dravida, ou pays tamoul antique, et l'une des trois dynasties ou successions de dynasties qui ont régné sur ces régions. Le Trairajya comprenait pays et dynasties Cōla au nord-est, pays et dynasties Pāndya au sud-est, et pays et dynasties Cera à l'est, le dernier élément devant constituer le Kerala ou Malabār distinct du Tamil Nadu ou pays tamoul moderne. Le pays Cōla ou Cōla-Mandalam (Coromandel) comprend essentiellement les plaines de la Pālār à la basse Kāviri. Le premier roi Cōla connu est Kārikāl (vers 100). Mais il semble que dès le iie siècle ces premiers Cōla soient éclipsés par les Pāndya. Et au iiie siècle apparaît, dans le nord du Coromandel, une nouvelle dynastie, dite des Pallava, qui dominera tout le sud du Deccan pendant plus de six siècles.

Au ixe siècle renaît une deuxième dynastie Cōla qui assoit son pouvoir sur Tanjore au sud du Coromandel ; puis son roi Āditya s'allie aux Pāndya et supplante définitivement les Pallava ; et enfin Parantaka (907-953), fils d'Āditya, se tourne contre les Pāndya qu'il écrase. L'unité tamoule étant faite, les Cōla entament la conquête de Sri Lanka (Ceylan). L'apogée de la puissance Cōla est marquée par les règnes de Rajaraja-Deva (985-1014) et de Rajendra Cōladeva Ier, son fils (1014-1044). Tous deux sont de grands conquérants. Le premier réunit à son royaume le pays Cera ou Kerala, les pays telingas de Vengi et Kalinga, de grandes portions du plateau de Karnataka, la totalité de Ceylan et jusqu'aux îles Laquedives et Maldives.

1000 à 1100. Seldjoukides

Vidéo : 1000 à 1100. Seldjoukides

Vidéo

Empire seldjoukide de l'Anatolie à l'Asie centrale. Les Fatimides contrôlent l'Égypte et la mer Rouge.L'Occident chrétien se renforce au XIe siècle. Les Vikings cessent leurs raids pour fonder des principautés puissantes à l'image de l'État anglo-normand.Le renouveau religieux se traduit... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le second étend cet empire au-delà des mers en envoyant des expéditions aux îles Andaman et Nicobar, au Pegu (future Birmanie), en Malaisie et en Indonésie (empire de Shrīvijaya de dynastie Shailendra) ; à tel point qu'on a pu parler d'une thalassocratie Cōla. Ce même monarque conduit son armée jusqu'au Bengale d'où il [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, maître assistant à l'université d'Aix-Marseille

Classification

Autres références

«  COLA ou CHOLA LES ( IX e -XIII e s.)  » est également traité dans :

CERA ou CHERA LES (VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Roland BRETON
  •  • 521 mots

Nom antique du Kerala et des premières dynasties ayant régné sur cette province de l'Inde, appelée aussi Malabār. C'était l'une des composantes du Trairajiya, c'est-à-dire des « trois-royaumes » tamouls. À la différence des deux autres royaumes, ceux des Cōla et des Pandya, situés sur la façade orientale de l'extrémité de la péninsule, le pays des Cera (ou Chera) ou des fils des Cera (Keralaputra) […] Lire la suite

DRAVIDA NAD

  • Écrit par 
  • Roland BRETON
  •  • 396 mots

Extrémité méridionale de la péninsule indienne où apparaissent ses premiers ensembles politiques comme ses premiers centres d'activité économique ou culturelle. C'est le pays tamul au sens large (Dravida Nad) dit le pays des Trois Royaumes (ou Trarajya) parce que comportant trois unités distinctes : sur la côte orientale bordant le golfe du Bengale le pays chola ou Cholamandalam (« Coromandel ») ; […] Lire la suite

INDE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Jacques POUCHEPADASS
  • , Universalis
  •  • 22 890 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « L'apogée tamoul »  : […] À l'époque de Harṣa, l'ancienne dynastie des Pallava acquiert la prééminence dans l'Inde dravidienne. Cet apogée se prolonge durant le viii e  siècle. Les Pallava continuent de favoriser la propagation du brahmanisme et du sanskrit, dont leur capitale Kāñcīpuram devient le grand foyer méridional. Leur époque représente par ailleurs l'un des âges les plus brillants de la culture tamoule. C'est ell […] Lire la suite

INDIEN HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 14 249 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'Inde colonisatrice (VIIe-XVIe s.) »  : […] Cette grande époque voit également le développement et l'épanouissement de l'Inde colonisatrice. Longtemps ( i er - vi e  s.) l'expansion indienne était restée timide, marquée seulement à travers le golfe du Bengale. La grande péninsule représentait alors moins un foyer de rayonnement extérieur qu'un centre d'accueil pour les peuples nombreux en quête des biens variés dont l'Inde autonome était la […] Lire la suite

MAISŪR ou MYSORE

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 789 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le cadre historique »  : […] Le premier noyau du Maisūr fut le royaume Gaṅga (créé vers 450), bordé à l'ouest par les Ghāṭ occidentales, au sud par les monts Nīlgiri et traversé par la Kāveri. En tant qu'alliés des Cāḷukya ( Early Western Cāḷukya ), dont la capitale fut Bādāmi puis Paṭṭadakal, et des Rāṣṭrakūṭa après que ceux-ci eurent évincé les précédents, les Gaṅga combattirent les Pallava à partir du vii e siècle puis l […] Lire la suite

SRI LANKA

  • Écrit par 
  • Osmund BOPEARACHCHI, 
  • Delon MADAVAN, 
  • Éric MEYER, 
  • Édith PARLIER-RENAULT
  •  • 21 638 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'époque de Polonnaruva »  : […] À la fin du x e  siècle, un souverain Cōla venu du sud de l'Inde conquiert Sri Lanka . Pendant près d'un siècle (993-1070), l'île demeurera une province du puissant empire Cōla. Le siège du pouvoir est transféré d'Anurādhapura à Polonnaruva. L'essor du shivaïsme sous les Cōla inspire de nombreux bronzes consacrés essentiellement aux divers aspects de Śiva ainsi qu'à ses principaux dévots, les Nāy […] Lire la suite

TAMOULES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 3 326 mots

Dans le chapitre « Le «  Saṅgam » »  : […] Les premières inscriptions brāhmī tamoules sont du ii e siècle avant J.-C., et les plus anciens textes constituent un corpus poétique appelé Saṅgam , du nom des trois académies légendaires qui se seraient succédé au cours des dix millénaires précédant l'ère chrétienne. On s'est efforcé de maintenir l'historicité de la troisième académie ; on possède neuf des quatorze textes que cite la légende, […] Lire la suite

TANJORE

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 462 mots
  •  • 1 média

La ville de Tanjore (tamoul : Tañçāvūr) commande une plaine alluviale devenue la région la plus fertile de l'Inde du Sud grâce aux ouvrages d'irrigation du delta de la Kāverī aménagés en des temps fort reculés et constamment améliorés d'âge en âge. La tradition rattache le nom de cette ville à Tañçan, un géant malfaisant anéanti par le dieu Viṣṇu. L'histoire mentionne l'existence de la cité à part […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roland BRETON, « CŌLA ou CHOLA LES (IXe-XIIIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cola-chola/