CLOUD COMPUTING ou INFORMATIQUE DANS LES NUAGES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quelques jalons historiques du cloud computing

Comme tous les concepts relevant autant de l'économie que de la technologie, il est difficile de dire avec précision quand a été inventé le cloud computing. Selon certains, il faut remonter en 1960, avec les travaux de l'Américain John McCarthy (1927-2011), un des pionniers de l'intelligence artificielle qui considérait d'emblée l'informatique comme un service. Selon une autre source, c'est l'avènement des réseaux dans les années 1970 qui a rendu possible l'exécution déportée des tâches informatiques. D'autres enfin mentionnent le fait qu'Amazon, site de commerce électronique de dimension mondiale, a trouvé dans le cloud computing une solution élégante à la sous-utilisation de son parc de serveurs informatiques en dehors des périodes de fête (qui représentent en termes de commandes un pic temporel ponctuel d'utilisation). En louant ses serveurs à la demande et en proposant à ses clients ses outils S3 (simple storage service) et EC2 (elastic compute cloud), qui offrent respectivement des services de stockage de données et de calcul, Amazon a pu rentabiliser ses propres investissements en matériel informatique. L'expression « cloud computing » a, quant à elle, été citée pour la première fois en 1997 par un professeur en systèmes de l'information, Ramnath Chellappa, qui a défini les limites de l'informatique non en termes techniques mais en termes économiques. D'autres sociétés, comme Salesforces, Google 101, ou IBM ont commencé dès 1999, à développer une économie numérique fondée sur ces principes. Toutes ces entreprises de dimension mondiale participent de manière active à la création de centres (data-centers ou clusters) offrant une puissance de calcul et de stockage inégalée. Ces data-centers sont un des enjeux stratégiques majeurs de la décennie 2015-2025.

Serveurs de calcul d'un data-center

Photographie : Serveurs de calcul d'un data-center

Photographie

Pour gérer la quantité faramineuse d’applications et de bases de données utilisées quotidiennement par leurs clients, les grands acteurs de l’informatique à l’échelle mondiale (Microsoft, Google, Amazon, IBM…) installent sur des emplacements géographiques stratégiques des centres de... 

Crédits : IBM

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Serveurs de calcul d'un data-center

Serveurs de calcul d'un data-center
Crédits : IBM

photographie

Les trois niveaux de service du cloud computing

Les trois niveaux de service du cloud computing
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

L'économie du cloud

L'économie du cloud
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

François PÊCHEUX, « CLOUD COMPUTING ou INFORMATIQUE DANS LES NUAGES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cloud-computing-informatique-dans-les-nuages/