CIXI [TS'EU-HI] (1835-1908) impératrice régente de Chine (1861-1908)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Impératrice douairière de Chine, d'origine mandchoue et noble, qui fut introduite à la cour des Qing en 1851, à l'âge de seize ans, au titre de concubine impériale. Le mariage de l'empereur Xianfeng (dont le règne se situe entre 1851 et 1861) avec l'impératrice Ci'an était resté sans enfants. Cixi donna à l'empereur un fils, le futur empereur Tongzhi, ce qui éleva son rang. Après la mort de Xianfeng, les deux douairières Ci'an et Cixi furent déclarées régentes pour le fils mineur. Celui-ci arriva à sa majorité en 1873, mais dès 1875, à l'âge de dix-neuf ans, il mourut de la petite vérole. Cixi obtint du Grand Conseil que Guangxu, un enfant de quatre ans, fils d'un prince impérial et de la sœur de Cixi, fût choisi comme successeur au trône, qu'il occupa de 1875 à 1908. Ce choix était une violation des rites et des coutumes dynastiques : Guangxu appartenait à la même génération que Tongzhi ! Les deux douairières furent à nouveau chargées de la régence. Après la mort subite de l'insignifiante Ci'an (1881), Cixi fut seule régente. En 1889, elle se retira au Palais d'Été en espérant que sa nièce, femme du jeune empereur, ferait obéir ce dernier. Guangxu s'engagea néanmoins dans la voie des réformes. Mais le mouvement des « Cent Jours de réformes » (10 juin-20 sept. 1898) fut, après la trahison de Yuan Shikai, noyauté par Cixi et les dignitaires conservateurs. Guangxu fut séquestré sur un îlot du petit lac du parc impérial. Un fils du prince Duan, époux de la fille du second frère de Cixi, fut déclaré héritier de Tongzhi. Mais ce complot échoua par suite des protestations des provinces et des représentants des puissances. Cixi assuma la régence une nouvelle fois (1898-1908) à la place de Guangxu déclaré incapable de gouverner. Elle prêta, avec les Mandchous de la cour, sa confiance aux Boxeurs anti-étrangers dont elle accomplissait les rites, et finit par déclarer la guerre aux puissances le 21 juin 1900. Le siège des légations commença. Le 14 août, jour précédant l'entrée victorieuse des alliés [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : diplômé de l'École nationale des langues orientales vivantes, assistant de recherche à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  CIXI [ TS'EU-HI ] (1835-1908) impératrice régente de Chine (1861-1908)  » est également traité dans :

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 690 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Tentative de modernisation à l'occidentale : le yangwu »  : […] tenue des armées officielles mandchoues. La dynastie mandchoue, représentée en fait par Cixi, l'impératrice douairière et le clan des ultra-conservateurs, a dû leur faire place et leur confier les postes les plus responsables (diplomatie, armée, politique générale). Ce sont des confucéens convaincus, qui restaurent l'ordre ancien dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_22171

GUANGXU [KOUANG-SIU] (1871-1908) empereur de Chine (1875-1908)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 308 mots

le jeune empereur Tongzhi (1856-1875, règne 1861-1875) meurt et que la mère de ce dernier, l'impératrice douairière Cixi (1835-1908), choisit de placer son neveu sur le trône. L'impératrice peut ainsi conserver la régence qu'elle exerce depuis 1861. Elle rompt ainsi avec la loi de succession dynastique sacrée, mais écrase toute opposition. Le jeune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guangxu-kouang-siu-empereur-de-chine/#i_22171

QING [TS'ING] LES, dynastie mandchoue (1644-1911)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 322 mots
  •  • 5 médias

Dernière maison impériale ayant régné sur la Chine, les Qing sont issus d'un groupe de tribus Tungus vivant dans les forêts de l'est de la Mandchourie, considérées comme vassales par les Ming, et fédérées à la fin du xvie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qing-ts-ing-les-dynastie-mandchoue/#i_22171

Pour citer l’article

Guillaume DUNSTHEIMER, « CIXI [TS'EU-HI] (1835-1908) - impératrice régente de Chine (1861-1908) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cixi-ts-eu-hi-imperatrice-regente-de-chine/