GUANGXU [KOUANG-SIU] (1871-1908) empereur de Chine (1875-1908)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Empereur de Chine (1875-1908) de la dynastie des Qing, né le 14 août 1871 à Pékin, mort le 14 novembre 1908 à Pékin, de nom personnel Zaitian et de nom posthume Jingdi.

Zaitian n'a que trois ans lorsque le jeune empereur Tongzhi (1856-1875, règne 1861-1875) meurt et que la mère de ce dernier, l'impératrice douairière Cixi (1835-1908), choisit de placer son neveu sur le trône. L'impératrice peut ainsi conserver la régence qu'elle exerce depuis 1861. Elle rompt ainsi avec la loi de succession dynastique sacrée, mais écrase toute opposition. Le jeune prince monte ainsi sur le trône le 25 février 1875 et prend le nom de Guangxu.

Si l'empereur atteint sa majorité en 1887, il doit encore attendre deux années avant de reprendre les rênes du pouvoir à Cixi, qui continue à influencer la politique. En 1898, il décide enfin de s'affirmer. Il rassemble alors autour de lui des réformateurs, dont Kang Youwei, et entreprend de rénover le pays avec la réforme des Cent Jours. Les forces conservatrices s'indignent. Avec l'appui de l'armée impériale, Cixi rentre dans la capitale, enferme l'empereur dans le palais et fait courir le bruit qu'il est gravement malade. Les puissances étrangères viennent au secours de l'empereur, faisant savoir qu'elles prendraient mal son assassinat ou sa déposition. Guangxu n'aura cependant dès lors plus aucune influence sur le gouvernement.

Le 15 novembre 1908, l'impératrice Cixi meurt. Le pays apprend alors que l'empereur Guangxu, qui était en pleine forme, est mort la veille dans des circonstances très douteuses. Avant de disparaître, Cixi a pris soin de transmettre le trône au neveu de Guangxu, âgé de presque trois ans, qui prendra le nom de Puyi (1906-1967).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  GUANGXU [ KOUANG-SIU ] (1871-1908) empereur de Chine (1875-1908)  » est également traité dans :

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Le mouvement de 1898 »  : […] Pour beaucoup de jeunes intellectuels chinois, il devient urgent d'envisager des réformes beaucoup plus radicales. Leur porte-parole est Kang Youwei (1885-1927), un lettré cantonais influencé par l'école confucéenne dite Hanxue qui mettait l'accent sur les aspects non conformistes de la pensée de Confucius et sur la nécessité d'une critique radicale de l'ordre établi ; il s'intéressait en même te […] Lire la suite

CIXI [TS'EU-HI] (1835-1908) impératrice régente de Chine (1861-1908)

  • Écrit par 
  • Guillaume DUNSTHEIMER
  •  • 748 mots
  •  • 1 média

Impératrice douairière de Chine, d'origine mandchoue et noble, qui fut introduite à la cour des Qing en 1851, à l'âge de seize ans, au titre de concubine impériale. Le mariage de l'empereur Xianfeng (dont le règne se situe entre 1851 et 1861) avec l'impératrice Ci'an était resté sans enfants. Cixi donna à l'empereur un fils, le futur empereur Tongzhi, ce qui éleva son rang. Après la mort de Xianfe […] Lire la suite

Pour citer l’article

« GUANGXU [KOUANG-SIU] (1871-1908) - empereur de Chine (1875-1908) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guangxu-kouang-siu-empereur-de-chine/