CITROËN 2 CV

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Un des prototypes de la Citroën 2CV

Un des prototypes de la Citroën 2CV
Crédits : G. Guyot/ Fonds de Dotation Peugeot pour la mémoire de l'histoire industrielle

photographie

Dernière Citroën 2 CV produite

Dernière Citroën 2 CV produite
Crédits : Bernard Asset/ Association L'aventure Peugeot Citroën DS

photographie


Bien autre chose qu’une automobile

La succession de la 2 CV, véhicule devenu obsolète en termes de sécurité active et passive, a été très difficile à assumer comme l’atteste le semi-échec de la Dyane (1,4 million d’exemplaires vendus), lancée en 1968 et abandonnée en 1983. Plusieurs déclinaisons de carrosseries en berline et fourgonnette, dont la plus étonnante est la Méhari lancée en 1968 – châssis plateforme de la Dyane, moteur d’Ami 6, carrosserie en plastique ABS (acrilonitrile butadiène styrène) – ont accompagné la longue carrière de la 2 CV qui, à partir de 1976, a été prolongée par des séries limitées attractives pour le public, comme les déclinaisons « 007 », « Cocorico » ou la 2 CV 6  « Charleston » bicolore.

Dernière Citroën 2 CV produite

Dernière Citroën 2 CV produite

Photographie

Il fallait bien un orchestre pour accompagner la sortie de la dernière 2 CV de l'usine portugaise de Mangualde. Ainsi, le 27 juillet 1990 marque la fin de la production de cette voiture mythique qui reste à ce jour la Citroën la plus vendue de l'histoire. Le véhicule bicolore (2 CV Charleston... 

Crédits : Bernard Asset/ Association L'aventure Peugeot Citroën DS

Afficher

Ce véhicule au design si baroque et à l’aura intacte est désormais vendu, parfois très cher, dans les ventes aux enchères. La convivialité des nombreux clubs nationaux et internationaux en assure la pérennité au fil des rassemblements de voitures anciennes. Liée symboliquement au monde rural (cible originelle de ce modèle) et à une forme de snobisme suscitant l’amusement, véritable repère des Trente Glorieuses et de la motorisation de masse, la popularité de la « deux-pattes » – que l’on appelle encore « deudeuche » ou « deuche », Ente pour « petit canard » en Allemagne, Eend aux Pays-Bas – demeure bien réelle, en France comme à l’étranger. Son capital sympathie, parfois objet de moquerie (« la boîte de conserve » avait été raillée dans la presse lors de son lancement), est aussi renforcé par sa présence dans de nombreux films. Enfin, l’occasion anecdotique qui est donnée aux touristes de rouler à Paris dans plusieurs 2 CV « authentiques » rappelle le rang d’icône et de symbole national de ce véhicule décidément peu banal. À l’image d’autres biens culturels majeurs, la 2 CV, caractéristique d’un certain art de vivre à la française, accède au rang de « lieu de mémoire », selon la définition de l’historien Pierre Nora, dès lors qu’elle échappera toujours à l’oubli.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Mathieu FLONNEAU, « CITROËN 2 CV », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/citroen-2-cv/